Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Trois ans d'Intifada Al-Aqsa

Une Intifada pour la paix par Ziad Medoukh

Trois ans ont passé depuis le début de la deuxième Intifada palestinienne déclenchée en septembre 2000 contre un occupant qui n'a jamais respecté ses engagements, un occupant qui a continué sa politique d'agression contre les Palestiniens et a poursuivi sa politique de colonisation dans tous les Territoires palestiniens, même en plein processus de paix et en pleines négociations politiques.

Peut-être de nombreux observateurs extérieurs pensent-ils que la vraie raison de cette Intifada spontanée est l'échec des négociations de Camp David sous le parrainage des Américains et le non respect israélien de tous les accords signés avec les Palestiniens, mais il faut encore évoquer une raison stratégique, à la réalisation de laquelle tout le peuple palestinien essaye de convaincre le monde, c'est que cette Intifada a été déclenchée par un peuple occupé afin de réaliser une paix perdue depuis le début de l'occupation israélienne de ses territoires en 1967. Oui, cette Intifada a été un message clair et précis, aux Israéliens d'abord, et à la communauté internationale ensuite, que notre peuple a décidé de commencer une nouvelle Intifada pour montrer son attachement à sa terre, mais surtout pour en finir avec l'occupation et vivre en liberté et en paix. Depuis le début du processus de paix en 1991, les Palestiniens ont beaucoup cru à un vrai changement, après plus de 25 ans d'occupation et des mesures qui l'accompagnent dans la bande de Gaza et en Cisjordanie. Ils ont continué à y croire après le retour de l'Autorité palestinienne, et le retrait israélien de quelques villes et villages palestiniens, mais les mesures israéliennes agressives, la poursuite de la construction des colonies, le bouclage total des territoires palestiniens et la mentalité de l'occupant qui n'ont pas changé, même en pleine négociation politique entre les Palestiniens et les Israéliens, ont été les vraies raisons de cette Intifada palestinienne. Cette Intifada qui a commencé pacifiquement - même si elle est devenue armée après un certain temps, après les attaques, voire les agressions israéliennes sanglantes, contre un peuple simple - va se terminer pacifiquement, car le véritable objectif de ce soulèvement populaire est de réaliser la paix dans une région où la paix a été absente depuis plus de cinquante ans. La meilleure preuve que cette Intifada a pour objectif stratégique de réaliser la paix, c'est que les Palestiniens ont accepté toutes les résolutions internationales, ils ont accepté toutes les médiations arabes et internationales, ils ont accepté les trêves, le cessez-le feu depuis Taba et Tenet en passant par la feuille de route, même en pleines attaques, même pendant les bombardements et les incursions israéliennes; mais le gouvernement et l'armée israélienne n'ont donné aucune chance ni aux efforts diplomatiques internationaux, ni aux pacifistes palestiniens, par leurs mesures souvent provocatrices contre l'ensemble du peuple palestinien. Si nous dressons un bilan rapide de cette deuxième Intifada, nous découvrons des pertes humaines et économiques des deux côtés. Coté palestinien, le bilan a été très lourd, les résultats des représailles et de la riposte israélienne ont été très négatifs au niveau humain et au niveau économique et social. On peut résumer ces résultats comme suit: Plus de 3.000 martyrs, dont 500 enfants qui avaient moins de 18 ans, 180 femmes, 100 personnes assassinées, 30 tués par des colons israéliens, 12 journalistes, 20 médecins et infirmiers, 500 étudiants, 150 élèves, 250 policiers et membres des services de sécurité; et plus de 45.000 blessés, dont 3.000 handicapés à vie; plus de 12.000 détenus, parmi lesquels plus de 300 enfants. Sans oublier la destruction de 80% des infrastructures palestiniennes, plus de 950.000 arbres ont été arrachés, et 60.000 dunams de terres rasées, plus de 2.000 institutions ont été endommagés, 4.000 maisons ont été détruites totalement et 50.000 autres détruites en partie, 1.500 nouveaux barrages militaires depuis 29 septembre 2000. Sans oublier les incursions, les attaques, les bombardements et les agressions israéliennes presque quotidiennes dans tous les villages, les villes et les camps palestiniens, en aboutissant à la construction du mur de séparation, un mur de la haine qui montre une nouvelle fois la mentalité de l'occupant israélien qui vise à détruire la société palestinienne. Le plus important de cette deuxième Intifada, c'est que la communauté internationale, malgré son silence et son indifférence, souvent influencés par les médias pro-israéliens et la propagande américo-israélienne, cette communauté a commencé à comprendre ce qu'est l'occupation, et ce qu'est l'humiliation d'un peuple pendant plus de trente ans, elle a surtout compris la différence entre l'opprimé et l'oppresseur, elle a commencé à réagir, car elle a enfin su que notre peuple veut la paix et non la guerre. Malgré toutes ces pertes palestiniennes, et malgré une situation très difficile dans tous les domaines dans les Territoires palestiniens, le peuple palestinien continue à patienter, à lutter, à résister, à être attaché à ses principes, mais surtout à espérer et à croire en une paix qui viendra un jour qui ne sera pas loin après la libération de ses territoires occupés. Malgré toutes les mesures israéliennes prises contre l'ensemble du peuple palestinien, en particulier depuis le début de la deuxième Intifada en septembre 2000, les Palestiniens ont poursuivi leurs efforts aux niveaux interne et externe afin d'arriver à cette paix recherchée par tout le monde. En revanche, les Israéliens n'ont laissé aucune chance ni aux efforts internationaux ni aux pacifistes palestiniens de faire leur travail et d'essayer d'instaurer des principes de paix au sein de la société palestinienne. Cette Intifada est pacifiste, car on a commencé à entendre les voix des pacifistes palestiniens et constater leurs actions sur le terrain et leur travail avec les jeunes et les enfants sur les principes de droits de l'Homme, de la démocratie et de la paix, on a entendu des voix palestiniennes réclamer des réformes et des changements au sein de la société palestinienne, et cela après un travail remarquable des intellectuels palestiniens qui préparent le futur État palestinien avec un système démocratique, des écrivains palestiniens qui ont commencé à écrire, des ONG locales en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza qui mènent des actions en faveur de la paix, le respect des droits humains et la non violence. L'objectif de cette Intifada n'est ni de détruire Israël, ni de déstabiliser la région, c'est un message clair et simple à tout le monde: arrêtez l'occupation, laissez-nous vivre en liberté et en paix. À l'occasion du troisième anniversaire de cette deuxième Intifada légitime, nous rendons un grand hommage à tous nos martyrs qui sont morts pour que la Palestine vive, à tous nos blessés touchés par les balles et les missiles israéliens, à tous les prisonniers palestiniens qui continuent à souffrir dans des conditions inhumaines, à tous les pacifistes palestiniens qui poursuivent des actions remarquables dans les camps, les villages et les villes en dépit de toutes les provocations israéliennes, un grand hommage à toutes les personnes solidaires de notre peuple dans tous les pays de monde, qui ont exprimé leur soutien à notre cause par tous les moyens et actions, dans leurs pays et en Palestine. Pour conclure, cette Intifada va continuer jusqu'à la fin de l'occupation, la libération de la Palestine, la création d'un État palestinien indépendant, et la réalisation d'une paix juste et durable dans notre région. Et nous, les pacifistes palestiniens, nous essayerons de montrer une nouvelle fois notre attachement aux principes de la paix, en faisant pression par tous nos moyens pacifiques afin que cette Intifada se poursuive dans le cadre de la résistance pacifique, de la non violence, et cela en dépit de toutes les provocations israéliennes, car il faut que tout le monde sache que le peuple palestinien lutte pour la liberté et pour la paix.

Rubriques: