Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Tromperie

Par Suleiman Abu Odeh

La campagne de « Boycott de produits israéliens », a visiblement déjà donné ses fruits. En fait, le citoyen français s'est révélé particulièrement sensible aux explications claires et justes que nous avons donné à cette campagne.

Pour toute preuve, il suffit de lire les témoignages diffusés par-ci et par-là par des militants et par des simples citoyens concernant l'attitude de certaines chaînes de magasins.

Constatant l'effet immédiat de cette campagne sur le volume de vente des produits israéliens, les directions de certaines chaînes de magasins, pour des raisons qui ne concernent et n'engagent que ces responsables, de passer outre la loi en vigueur, en falsifiant l'affichage de la provenance des produits en question, trompant ainsi les consommateurs et les induisant en erreur.

Suite à des témoignages concernant la chaîne de magasins « Auchan », nous avons (comme d'autres militants et citoyens) réagi auprès de leurs responsables. C'est ainsi que nous avons envoyé le message suivant :

Madame, Monsieur,

Vous trouverez en ce qui suit un message reçu d'un ami m'informant d'une tromperie volontaire ou involontaire concernant la provenance des produits. Je vous demanderais de le lire et me donner les explications qui s'imposent. Entre temps, nous allons effectuer des tournées surprises de temps à autres dans vos différents magasins. Dans l'absence d'une réponse satisfaisante ou/et dans le cas où ces informations se révéleraient vraies, nous diffuserons une dénonciation publique à votre égard. Suleiman Abu Odeh,

Coordinateur général de l'AFPEC (Association Franco Palestinienne d'Échange Culturel)

« Auchan essaye de nous tromper sur la provenance de certain produits Attention Auchan essaye de nous refiler des mandarines et des oranges d'Israël en les étiquetant comme venant du Maroc et d'Espagne ! ! Le panneau d'affichage indique clairement "provenance : Espagne ou Maroc" alors que la marque est "JAFFA" et que sur la caissette il est indiqué " product of Israel". Le panneau principal, celui ou est indiqué le prix au kilo, est celui que tout le monde regarde en premier. Je ne sais pas si c'est volontaire ou pas, en effet un marchand m'a dit que les produits frais venant d'Israël sont très difficiles à écouler depuis quelques temps, beaucoup de personnes évitent d'acheter des produits d'Israël et Auchan trompe ces personnes. »

La réponse a été rapide :

Bonjour,

Nous avons bien reçu votre réclamation et vous en remercions. L'erreur d'étiquetage produits signalé au magasin de La Défense a été immédiatement corrigée dès réception du message. Nos approvisionnements d'orange se font en grande majorité en provenance d'Espagne et du Maroc.

Cependant, nous avons également des clémentines provenant d'Israël.

Ces provenances multiples ne justifient pas cette erreur de balisage que nous vous demandons de bien vouloir excuser. Dans le but de ne pas renouveler cette maladresse, nous transmettons ce jour un message à l'ensemble des chefs de rayons concernés.

Nous vous remercions de nous avoir alerter sur ce sujet. Cordialement, Yann PUSLECKI

Chef de groupe Marketing Relation Clients / AUCHAN France

La réponse du chef de groupe Marketing Relation Clients concernait un seul de leurs magasins. Cette même réponse était, d'ailleurs, un (copié/collé) d'une réponse déjà envoyée à plusieurs personnes. Cependant, les témoignages reçus montraient que cette pratique et courante dans différents magasins de la chaîne, et laissent légitimement conclure qu'il s'agit bel et bien dune politique délibérément définie par la direction générale de cette chaîne.

Nous avons, alors, répondu au message comme suite :

Cher Monsieur,

Après diffusion de votre réponse que vous trouverez en bas de ma signature, j'ai reçu, en réaction à votre réponse, d'autres témoignages. Je ne souhaiterais pas vous ennuyer en vous citant l'ensemble des témoignages ; mais je vous en cite un particulièrement précis.

Je vous demanderais d'avoir la gentillesse ne pas tenter de minimiser l'ampleur de ces incidents ; mais plutôt de nous donner la promesse formelle de faire le nécessaire pour cela ne se produise plus.

Vous êtes bien libre de distribuer les produits israéliens et soutenir un régime d'apartheid, et vous rendre ainsi complice de crimes contre l'humanité. En fait, il n'existe malheureusement pas de sanction à priori contre ces agissements. Il peut y en avoir à posteriori (on en a déjà vu !).

Par contre, vous n'avez aucunement le droit d'induire en erreur des honnêtes citoyens qui n'aimeraient pas, quant à eux, de participer sans savoir, par votre faute visiblement volontaire, à ces crimes ignobles. Vous avez l'obligation légale (comme vous le savez parfaitement) de rendre la traçabilité parfaitement possible et claire.

C'est pourquoi je vous demanderais, Cher Monsieur, une réponse claire qui arrête immédiatement cette comédie. Je suis désolé, Cher Monsieur, qu'en l'absence d'une réponse assez claire et parfaitement vérifiable sur le terrain, et qu'aucun témoignage concernant l'un de vos magasins ne viendrait pas démentir, je me trouverais, en ma qualité de représentant légal de l'AFPEC, dans l'obligation d'introduire une action judiciaire à votre encontre.

Je suis certain, Cher Monsieur, que votre bonne volonté (prouvée par votre réponse rapide) nous évitera d'en arriver là. Et voici le témoignage en question : « (...) Je confirme qu'Auchan (à Villeneuve d'Ascq en tous les cas) tente, et certainement y arrive, de nous vendre des fruits et légumes made in Israël par voie de faux affichage. Le cas s'est produit plusieurs fois concernant des avocats en promotion ( ben tiens !), placés en tête de gondole et annoncés comme provenant du Mexique. (...) »

Et voici la réponse reçu suite à ce message et qui porte la même référence :

Cher Monsieur,

Je prend note de votre réponse avec un grand intérêt. Nous sommes particulièrement sensibilisés à ces problématiques que nous ne cherchons en aucun cas à minimiser.

Comme indiqué sur mon précédent e-mail, un message a été envoyé ce mercredi à l'ensemble de nos chefs de rayons et chefs de secteurs fruits et légumes leur rappelant nos règles de balisage.

Le respect de ces règles est bien plus qu'une obligation légale pour l'enseigne Auchan, c'est un de nos engagements. Chacun de nos collaborateurs est formé et responsabilisé à ces règles, et doit s'appliquer chaque jour à les faire respecter.

Cet engagement de respect de la traçabilité des produits se traduit au-delà de la volonté et des actions de nos collaborateurs par d'autres preuves concrètes comme la signalétique de nos emballages qui vous spécifie également les provenances de nos produits.

Il est important de noter que ces actions que nous mettons en oeuvre pour assurer cette traçabilité est contrôlée par nos équipes internes mais également par des organismes externes comme la répression des fraudes. Un autre engagement de l'enseigne Auchan est la satisfaction de ses clients. Nous avons toujours mis le client au cœur de notre politique commerciale et ne cherchons en aucun cas à le tromper sur les produits vendus. Des erreurs de balisage peuvent se produire mais ne correspondent en aucun cas à des actions volontaires qui seraient contraires à notre politique de fidélisation.

J'espère avoir répondu à votre demande et vous remercie de votre compréhension et de votre fidélité à notre enseigne. Cordialement, Yann PUSLECKI Chef de groupe Marketing Relation Clients / AUCHAN France

Sur ce, nous ne pouvons qu'être satisfaits de cette réponse, à condition de demeurer vigilants à toute tentative de la part de cette chaîne et d'autres chaînes de transgresser la législation en vigueur pour écouler de manière illicite ces produits.

Post-Scriptum : Nous vous invitons, donc, à surveiller régulièrement la légalité de l'étiquetage dans les différents magasins ; notamment des grandes chaînes de distribution et nous fournir des témoignages écrits, des photos ; voire des films. Dans l'hypothèse où ces pratiques continuent, l'AFPEC (certainement conjointement à d'autres associations) saisira la justice pour mettre fin à cette comédie tragique.

N.B. : Une copie de cette diffusion est simultanément adressée au chef de groupe Marketing Relation Clients / AUCHAN France.

Rubriques: