Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Un ou deux états contribution de Jean-Marie

Tous les braves gens Juifs israéliens, « Israéliens » palestiniens, Palestiniens occupés et autres dans le monde, vivant peut-être dans l'aisance et/ou la sécurité altérant souvent la clarté de la pensée, qui prônent encore que la solution c'est, du premier coup, sans étape intermédiaire, un seul état sur toute la Palestine de 1945 sont pour le moins interrogeants. Certains d'entre eux demanderaient-ils perfidement l'impossible pour être sûrs qu'il ne soit jamais obtenu ou pour que soit « éternel », à côté d'un état palestinien néanmoins non bantoustanisé, l'état raciste sioniste, même « déracisté » et « désionisé ». ?

Comment ne pas tenir réalistement compte pour le moins des ressentiments, pour le plus des haines, totalement justifiés suscités par les agissements criminels et racistes quotidiens des sionistes que ne sont pas tous les Juifs israéliens et a fortiori la majorité des 20 % d' « Israéliens » palestiniens, voire même une partie des Juifs israéliens qui sont imprégnés de la riche culture orientale et/ou arabe ? . Le poison n'est-il pas en effet , par dessus tout, les Juifs ashkénazes qui n'ont pas hésité à accueillir depuis quelques années une quantité disproportionnée de plus ou moins vrais Juifs russes fuyant avant tout un régime post-communiste dictatorial ou investissant en Israël une fortune douteuse pour y faire une fructueuse carrière politique ? Alors que les pauvres sont de plus en plus nombreux en Israël, tout comme les expatriations provisoires ou les retours définitifs aux pays d'origine, loin de celui où étaient censés leur couler, tout seul ou presque, dans la bouche « le lait et le miel » .

Et ce, alors que pas assez nombreux sont les Nurit Peled, fille de général « converti à la Paix»,et mère de refuznik, qui se battent pour la dite Paix malgré, dans le cas, la mort de sa fille dans un attentat suicide ou des pères palestiniens qui acceptent dans le cas, le don de trois organes d'un de leurs enfants assassiné par les sionistes racistes ou apeurés pour sauver des Juifs israéliens..

La solution ne peut que passer, provisoirement, par deux états souverains laïques, démocratiques économiquement et écologiquement viables. Sur la base minimale non pas de la ligne verte, mais de l'injuste et insensé plan de partage de 1947 puisqu'on ne peut reconnaître les territoires acquis par s fait de guerres d'après la Charte de l'ONU . Rendre alors intact même le plus petit muret de jardin ou le plus vieux des bancs publics fabriqués par l'occupant sioniste sur la partie iniquement palestinienne du sus-dit plan ne pouvant constituer qu'une très faible réparation pour le mal fait aux Palestiniens, résistants ou non. Sans que cela puisse ressusciter les morts et guérir les psychismes, en particulier ceux de tous ceux qui sont passés dans les géoles et/ou salles de torture (quand elles n 'étaient pas les deux à la fois) des méprisants et irréductiblesionistes.

Dans une ou deux générations peut-être, avec des deux côtés des dirigeants aux mains propres, sera possible une fédération ou une fusion, mais pas avant.

Toutes choses inégales par ailleurs, aurait-on pu imaginer que De Gaule, avec son aura plus ou moins justifié, dès le 9 mai 1945, propose une fusion entre la France et l'Allemagne ? Et pourtant globalement, à quelques exceptions près, les occupants allemands ont été moins ignobles que les occupants sionistes, dont ces jeunes soldats de Tsahal qui partent aux USA pour essayer d'oublier leurs « vilenies » et ceux qui, horrifiés par leurs agissements inhumains et déshumanisants passés, préparent un livre pour se « guérir » et ne trouvent pas d'éditeur .

Soyons réalistes, demandons le moins injuste, mais tout de même le possible, après avoir démontré l'illégitimité de la résolution 181 (plan de partage du 29 novembre 1947) et l'hypocrisie de la résolution 273 (admission d'Israël à l'ONU le 11 mai 1949). Voire aussi après avoir démontré , aidé d'exégètes et d'archéologues, l'irréalité tous les mythes de la pseudo-histoire des pseudo-enfants d'Abraham sur lesquels se sont appuyés les sionistes athées, alors que des judaïstes orthodoxes s'opposaient et s'opposent encore à la création d'un état israélien et/ou juif

Et quoi qu'il en soit, avec l'aide de Dieu, puissent tous les .Mahmoud Zahhar (cf. nouveau drame du 15 janvier 2008) de notre cher Palestine arriver courageusement et admirablement à pardonner. Un palestinophile français sexagénaire

Rubriques: