Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Une nouvelle « flottille de la liberté » en route pour Gaza

Les bateaux transportant des militants pro-Palestine arrivent dans les ports méditerranéens, en attente de leur départ vers l’enclave côtière sous blocus.

    Le Marianne de Gothenburg s’apprête à partir pour Gaza - Photo : Joran Fagerlund
 

Au moins trois bateaux portant des militants pro-Palestine se préparent à lever la voile pour se rendre à Gaza, dans une nouvelle tentative de briser le blocus d’Israël sur le territoire.
Depuis Palerme, les participants de la Coalition de la Flottille de la Liberté ont déclaré à Al Jazeera que les derniers préparatifs étaient en cours, et que les bateaux devraient atteindre Gaza avant la fin juin.
Kalle Ohlsson a déclaré que l’objectif principal de la flottille n’était pas d’apporter de l’aide, mais d’ouvrir le port de Gaza pour permettre la liberté de circulation et de commerce.
« Notre but est de rompre le siège de Gaza. Nous voulons que les Palestiniens sachent que nous ne les avons pas oubliés. Il y a beaucoup de crises dans le monde, mais la situation à Gaza est également terriblement mauvaise, et nous nous souvenons d’eux, » dit Ohlsson à Al Jazeera.
Le Marianne, bateau battant pavillon suédois, qui navigue actuellement entre les ports siciliens, a un espace limité pour transporter une cargaison, mais il apportera un peu d’aide comprenant du matériel médical et les panneaux solaires.
Les organisateurs gardent secrets les détails sur les autres bateaux, aussi bien que le point de départ final de la flottille, pour éviter les sabotages.
Kalle dit qu’il y a également des soucis concernant la façon dont les militaires israéliens réagiront une fois les bateaux dans les eaux internationales.
« Nous sommes très soucieux au sujet de la sécurité. Nous avons une politique stricte de non-violence. Nous espérons qu’Israël n’emploiera pas la violence contre nous. »

    Participants de la Freedom Flotilla Coalition à Palerme - Photo : Thomas D Johansson

Dix personnes ont été assassinées quand les soldats israéliens ont ouvert le feu à bord du Mavi Marmara en mai 2010.
Le bateau, qui faisait partie de la première Flotille de Liberté pour Gaza, avait pris à l’abordage par les forces israéliennes, dans les eaux internationales, après que le bateau ait refusé de changer sa destination.
Al Jazeera a contacté l’armée israélienne pour savoir sa réaction face à la nouvelle flottille, mais il n’y aeu reçu aucune réponse. Le gouvernement israélien déclaré que son blocus maritime (totalement illégale au regard du droit international) est nécessaire, sous le prétexte que des armes parviendraient à la résistance à Gaza.
Le journaliste et auteur Suédois Kajsa Ekis Ekman, qui sera à bord du Marianne au moment de son départ, pense que le gouvernement israélien devrait reculer si les flottilles se maintiennent.
« J’espère que les Israéliens comprendront réellement qu’ils auraient tout à gagner s’ils laissaient [passer] les bateaux, parce qu’il n’y a aucune raison de eux de ne pas le permettre. Ce serait en définitive contre-productif [pour eux].
« Je pense qu’ils ont totalement perdu tout bon sens, parce que vraiment ce n’est pas une menace que d’apporter du matériel médical, des médicaments, des panneaux solaires. »

Le Marianne de Gothenburg

Le Marianne avait toujours servi de chalutier pour la pêche en Mer Du Nord, jusqu’à ce qu’il ait été acheté avec l’appui de groupes de citoyens en Suède et en Norvège.

Les militants prévoient de le remettre aux pêcheurs de Gaza s’ils réussissent à à accéder au leur port.

Ellen Hansson s’est activée sur le pont du bateau depuis qu’il a quitté la Suède pour la Méditerranée.

« L’atmosphère est vraiment positive, et optimiste, et chaque fois que nous sommes arrivés à un nouveau port, un grand nombre de gens viennent pour montrer leur appui.

« C’est vraiment un sentiment merveilleux qui donne de l’espoir et de la force, ce qui vous incite vraiment à croire qu’ensemble nous pouvons faire quelque chose qui surprendra. »