Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Une nouvelle Maison des Associations à Jénine !

Après Darna à Naplouse, une Maison des Associations, qui va permettre de favoriser les initiatives des jeunes, vient de voir le jour à Jénine.

MAS Jénine, ou Hakoura en arabe, un nom qui signifie "Le potager", en référence à l'orientation agricole de la région de Jénine, composée outre son camp de réfugiés, d'une série de villages, coupés du reste du monde, en raison de l'occupation israélienne.

Nadia Dhifallah, représentante de la Guilde Européenne du Raid en Palestine, après avoir animé Darna pendant un peu plus d'un an à Naplouse, avec un apport du Ministère français des Affaires Etrangeres, s'attèle à reproduire cette formidable expérience à Jénine, une ville difficilement inaccessible en raison des check-points installés par l'armée israélienne.

Pour se rendre de Jénine à Ramallah, par exemple, il faut passer par 3 check-points : Ineb, Zaatara, Atara et contourner Qalandia, soit un trajet de 1h40 à 2h de route pour environ 80 kms... quand tout va bien… sans compter les check-points volants !

En fait, Jénine souffre d'un terrible isolement. Contrairement à Béthléem, Ramallah, Hébron ou même Naplouse, qui bénéficient de la présence de quelques volontaires étrangers, de l'existence de plusieurs centres culturels et d'un peu d'animation (en plus de celle liée aux incursions diurnes et nocturnes des soldats israéliens), peu de choses viennent soulager la pesanteur étouffante de l'occupation.

Aussi, la plupart des villageois rentrent directement chez eux en revenant de leur journée de travail dans les champs.

MAS (Hakoura), à Jénine, c'est actuellement Nadia, une équipe de 5 salariés de la province de Jénine, un partenaire local, l'association TAKAFOL, dirigée par le directeur de l'Hôpital de Jénine, Abu Ghali, et Moussa Kadoura, le gouverneur de la ville.

C'est une association qui se consacre essentiellement à l'entraide aux familles et l'accompagnement aux enfants dans leurs études.

Elle a pour objectif de créer davantage de liens entre les associations existantes sur place et de proposer de nouveaux projets et ativités, tels que des formations linguistiques, informatiques, rédaction de projets, demandes de subvention, commerce solidaire, tourisme solidaire…

Des cours de langues ont démarré cet été (français, anglais, espagnol) pas seulement au sein du local de Hakoura, mais aussi chez les autres associations, dans les villages, le camp de réfugiés et la ville de Jénine, le but étant aussi d'aller vers les gens.

Même chose pour des ateliers de premiers secours qui se déroulent dans le camp et dont bénéficient surtout les mères de familles. MAS ne chôme pas : au programme, un grand amphithéâtre, qui pourra accueillir les événements culturels, (en cours de construction), et en ce qui concerne les projets de commerce solidaire, MAS nous proposera très bientôt de nouveaux produits « made in Jénine » !

Nadia lance un appel à tous les bénévoles français pour qu'ils viennent les épauler.

N'oublions pas Jénine !

CAPJPO-EuroPalestine