Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Vos armes, malgré vous, gens du Hamas

Par Fayez Salah Abu Shamaleh*

Que vous le vouliez ou non, vous les gens du Hamas, que vous l'acceptiez, vous et les autres organisations de la résistance ou non, vous devez rendre vos armes, malgré vous, à l'Autorité Palestinienne, l'unique, mais après que les dix conditions suivantes et nécessaires aient été remplies pour la sécurité, l'assurance et la stabilité de notre peuple :

1 - le retrait israélien total et global de la bande de Gaza, jusqu'aux frontières de 1967, après qu'Israël ait totalement abandonné sa domination sur les entrées de la bande, par terre, par mer et par air, car c'est l'une des premiers signes de la souveraineté.

2 - La liberté de séjour et le retour des Palestiniens exilés dans les pays arabes et hors de Gaza, de façon temporaire, en attendant que soient mis en place les mécanismes de leur retour à leurs villes et villages occupés en Palestine, avant la Nakba en 1948.
3 - La liberté de mouvement et de déplacement entre la Cisjordanie et la bande de Gaza, sans entraves, fouilles, cartes magnétiques, la libre circulation des marchandises entre les deux régions palestiniennes ni dans la forme actuelle (dos à dos) ni dans la forme nouvelle (porte à porte).
4 - Libération de tous les prisonniers et détenus palestiniens et arabes dans les prisons israéliennes, et la proclamation officielle israélienne du respect de tous les traités et conventions internationales, et de l'application de la 4ème convention de Genève, pour les prisonniers palestiniens.
5 - La proclamation israélienne claire et nette des dates fixes pour le retrait de toutes les terres de Cisjordanie occupées en 1967, y compris al-Quds, et le démantèlement de toutes les colonies créées sur les terres palestiniennes, sans condition.
6 - La proclamation israélienne claire et nette, avec des garanties internationales, du respect du caractère humain de l'Arabe palestinien, la cessation de son humiliation, de tirer sur lui sans raison ou avec raison, d'accepter une enquête internationale à chaque coup de feu israélien sur les Palestiniens.
7 - L'accord israélien à accepter la responsabilité de tout ce qu'a vécu le peuple arabe palestinien, les destructions morales et physiques qui ont brisé sa vie depuis la Nakba en 1948 jusqu'à aujourd'hui, d'assumer la responsabilité totale israélienne de ne pas avoir appliqué la décision 149 de l'assemblée générale de l'ONU exigeant le retour des Palestiniens aux terres dont ils ont été expulsés, et la compensation pour ceux qui ne souhaitent pas retourner en Palestine.
8 - La reconnaissance israélienne, avec garanties internationales, de compenser financièrement toute la souffrance dont ont été responsables les Israéliens envers le peuple arabe en Palestine, tout au long de ces années de conflit.
9 - Arrêt de toute incitation idéologique et méthodique juive dans les écoles religieuses, les cercles intellectuels, contre les lieux saints musulmans en particulier, contre les Arabes et les Palestiniens de façon générale, et l'accord israélien d'un contrôle international sur ses programmes scolaires et ses publications idéologiques.
10 - Démilitariser la région du Moyen-Orient des armes non-conventionnelles, y compris l'arme nucléaire israélienne et les armes de Hamas et de ses frères des organisations palestiniennes.

Ce sont les dix conditions qu'il est nécessaire de réaliser, les efforts arabes et internationaux doivent se fixer à leur application, sur le terrain. C'est ce qui va nous être imposé, à nous le peuple arabe palestinien, avec toutes ses formations de la résistance, ses personnalités nationales et islamiques, à tout individu libre et honnête sur cette terre : promettre au monde entier que nous sortirons avec les bâtons, les chaînes, les pierres, pour rassembler les armes du Hamas que tiennent ses fils et ses filles, par la force, et pour les remettre dans une grande cérémonie officielle et solennelle, en présence de personnalités internationales, avec la participation d'une délégation égyptienne, sous la supervision du vice-premier ministre, du ministre de l'information Nabil Ali Shaath, qui n'a cessé de dire à notre peuple que le refus par Sharon du retour des réfugiés palestiniens, du retrait d'al-Quds et de l'arrêt de la colonisation en Cisjordanie et son refus de l'évacuer, est un refus tactique, et non un refus de principe, se basant sur une certitude idéologique et des intérêts stratégiques.

Si Israël accepte ces dix conditions, le ministre de l'information a le droit de proclamer que sur la terre de Gaza il n'y a qu'une seule Autorité Palestinienne, une seule arme de la résistance, traduisant la dignité et la liberté de l'être arabe palestinien.

 

* Ecrivain palestinien vivant à Khan Younes

 

 

Rubriques: