Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Graffitis en Cisjordanie : les artistes servent-ils vraiment la cause palestinienne ?

Réconciliation palestinienne : toujours les mêmes vieux écueils

Le vendredi 1er décembre aurait dû marquer la date du transfert du contrôle administratif à Gaza, du Hamas à l’Autorité palestinienne basée en Cisjordanie. Mais dans une déclaration conjointe et très sèche, ce mercredi, le Hamas et le Fatah ont déclaré qu’ils étaient d’accord pour reporter le transfert jusqu’au 10 décembre.

La fermeture du bureau de l’OLP à Washington serait une chance pour la Palestine

Sans le savoir ou l’avoir prévu, l’administration Trump a peut-être fait aux Palestiniens un cadeau dont ils ont grandement besoin. La semaine dernière, l’administration a annoncé qu’elle ne renouvellerait pas l’autorisation de six mois pour le bureau de la délégation de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, DC. En réponse, le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré que toutes les relations avec les États-Unis seraient suspendues.

La Palestine sera-t-elle liquidée avec la complicité arabe ?

Le sionisme est un mouvement colonial inventé au 19ème siècle pour transformer une Palestine multi-religieuse en l’ « Etat juif d’Israël » d’apartheid. Il devait être « un rempart de l’Europe contre l’Asie, un avant-poste de la civilisation contre la barbarie » (Herzl dans L’Etat des Juifs). Cette idée coloniale raciste n’a pas changé depuis la fondation de la « Jewish Colonization Association » en 1981 et du Congrès sioniste mondial en 1897.

Les conditions de passage en Egypte pour les Gazaouis

"Au début novembre, l’Autorité Palestinienne a pris en charge le contrôle qu’exerçait Hamas sur les passages frontaliers de la bande de Gaza vers l’Égypte, ce qui a permis de franchir un pas vers le retour de la liberté de mouvement promise aux Palestiniens. Mais la joie fut de courte durée. L’Autorité palestinienne a annoncé qu’elle respecterait l’accord conclu en 2005 entre Israël et elle-même, leur donnant, conjointement avec les Égyptiens, le droit de refuser l’entrée ou le départ aux personnes traversant la seule porte de Gaza, le poste frontalier de Rafah .

Israël agit comme une organisation criminelle qui fonctionne selon ses propres lois

Mercredi, le Procureur général Avichai Mendelblit a autorisé la confiscation de terres privées palestiniennes pour les besoins de colons en Cisjordanie.

Richard Falk : « Nétanyahou évolue vers une démocratie non libérale »

Selon l’ancien rapporteur spécial de l’ONU dans les territoires palestiniens, auteur d’un rapport très controversé, le premier ministre israélien cherche à instaurer un système de domination « soft », plutôt que de permettre la création d’un Etat palestinien.

Le plan de paix de Trump au Moyen-Orient : un projet mort-né ?

Pour les Palestiniens, l’« accord ultime » de Trump est un ultimatum

Une équipe américaine est en voie de finaliser l’« accord ultime » du président Donald Trump, un traité de paix entre les Palestiniens et les Israéliens, révèlent à Middle East Eye un diplomate occidental et des responsables palestiniens.

Le diplomate, anonyme car non autorisé à discuter de ce sujet avec les médias, donne le détail du contenu de l’accord :  

La Palestine après Balfour 1917-2017 : 100 ans de colonialisme,

100 ans de résistance avec: Aya Ramadan, Youssef Boussoumah, Omar Slaouti, Taher Labadi, Alain Gresh, Maxime Benatouil, Ilan Pappe, Rabab Abdulhadi.

Voir la vidéo de Chris Den Hond du 5/11/2017 à Saint-Denis

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS