Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Oren Hazan, député du Likoud, le parti de "Cher Bibi" fait sa pub en interceptant des bus de la Croix Rouge

Comment Oren Hazan, député du Likoud, le parti de "Cher Bibi" fait sa pub en interceptant des bus de la Croix Rouge, et en agressant les Palestiniens qui rendent visite à leurs proches détenus par l’occupant israélien.



Le prince héritier saoudien a tenté de persuader Abbas de soutenir le plan de paix américain

Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane (MbS) a demandé au président palestinien Mahmoud Abbas de soutenir le plan de paix pour Israël et la Palestine parrainé par les États-Unis, ont déclaré des responsables palestiniens à Middle East Eye.

Abbas a été invité ce mardi à Riyad, la capitale saoudienne, où il s’est entretenu avec le roi Salmane et son fils, MbS.

Le Hamas tient Abbas responsable de la souffrance des gazaouis

Le mouvement de la résistance islamique Hamas a tenu le président de l’AP et son gouvernement responsables de la poursuite de la détérioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza.

La clé du retour

En ce centième « anniversaire » de la Déclaration Balfour et après la déclaration de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël quoi de mieux qu’une clé pour symboliser et affirmer le droit au retour des Palestiniens chassés de chez eux en 1948 et de leurs descendants, et leurs droits démocratiques ?

Blake Alcott nous a fait parvenir trois photos de la ‘Clé du Retour’, l’une appartenant à l’ONG ODS (One Democratic State/ Un état démocratique).

Quand un haut fonctionnaire des services de renseignement israéliens menace des citoyens européens de mort

Aux yeux des Services de renseignement israéliens, il ne suffit plus que les citoyens israéliens opposés à la politique colonialiste du gouvernement vivent dans la peur d’être persécutés pour leurs opinions,  ils veulent maintenant étendre la menace aux citoyens du monde entier. Ainsi, il semble que nous ayons atteint un point où un représentant d’un organisme gouvernemental israélien peut menacer les citoyens d’un pays étranger qui exercent leur droit démocratique de protester.

Une gifle plus virulente que d’autres

Abbas se tourne vers la Chine et la Russie pour remplacer les Etats-Unis

Le président de l'Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a envoyé mardi des délégations à Moscou et à Pékin dans le cadre d'efforts diplomatiques visant à trouver de nouveaux médiateurs pour le processus de paix, a rapporté l'agence officielle de presse palestinienne "Wafa".
La décision a été prise alors qu'Ahmad Majdalani, un membre du comité exécutif de l'OLP a exclu toute rencontre entre des responsables palestiniens et l'envoyé du processus de paix américain, Jason Greenblatt, lors de sa prochaine visite dans la région.

La peine de mort pour les prisonniers palestiniens ?

Le gouvernement israélien d’occupation va se prononcer sur une nouvelle loi qui autoriserait les tribunaux militaires à condamner à mort les Palestiniens, « même si la décision n’obtient pas l’unanimité, » a rapporté le quotidien israélien Haaretz lundi.

La loi, parrainée par le parti Yisrael Beiteinu du ministre de la Défense Avigdor Lieberman, a reçu le soutien des chefs des partis de coalition dimanche.

L’armée d’occupation israélienne arrête Ahed Tamimi, 16 ans, sa cousine Nour, puis sa mère Nariman et détient son père Bassem. Ahed refuse de coopérer avec l’occupation et reste silencieuse

Pas de pause dans les opérations israéliennes de répression visant les jeunes Palestiniens. Dans la nuit du 18 au 19 décembre, des soldats ont attaqué le village de Nabi Saleh, situé entre Ramallah et Naplouse et ont arrêté Ahed Tamimi. Depuis des années, le village est le théâtre de nombreuses manifestations de protestations contre la colonie Halamish, construite sur des terres appartenant au village et dont les colons se sont de plus approprié la source locale appartenant aux Palestiniens, qui n’y ont plus accès.

L’espoir perdu des Palestiniens

 

L’Organisation de la coopération islamique (OCI) a appelé le monde à reconnaître Jérusalem-Est comme capitale d’un État palestinien, en réponse à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Dans les Territoires occupés, les Palestiniens croient de moins en moins à la solution à deux États. En Jordanie, où les réfugiés palestiniens sont les plus nombreux, le droit au retour ne mobilise plus.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS