Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le retour de la résistance armée en Cisjordanie occupée

L’aile militaire du mouvement Hamas, les brigades Izz ad-Din al-Qassam, a revendiqué le 13 décembre la responsabilité de l’attaque par balle du 9 décembre près de la colonie Ofra, à l’est de Ramallah, qui a blessé 11 Israéliens. Le groupe a également assumé la responsabilité d’un incident survenu le 7 octobre à la colonie de Barkan, dans lequel un Palestinien qui travaillait dans une usine israélienne proche a abattu deux colons et en a blessé un troisième. Les brigades ont menacé de mener des attaques supplémentaires.

Des manifestants palestiniens réclament la fin des traitements brutaux infligés par l’AP

Jamal Karameh a perdu plusieurs dents lorsque des membres des forces de l’Autorité palestinienne l’ont attaqué avec des matraques à Hébron, une ville du sud de la Cisjordanie occupée, le 14 décembre.

Jamal Karameh, âgé de 50 ans, participait la semaine dernière à une marche pacifique contre l’intensification des opérations militaires israéliennes dans les villes de Cisjordanie. La manifestation devait partir du centre-ville d’Hébron et se diriger vers Bab al-Zawiya, à environ 2 km.  

Des manifestants palestiniens réclament la fin des traitements brutaux infligés par l’AP

Jamal Karameh a perdu plusieurs dents lorsque des membres des forces de l’Autorité palestinienne l’ont attaqué avec des matraques à Hébron, une ville du sud de la Cisjordanie occupée, le 14 décembre.

Jamal Karameh, âgé de 50 ans, participait la semaine dernière à une marche pacifique contre l’intensification des opérations militaires israéliennes dans les villes de Cisjordanie. La manifestation devait partir du centre-ville d’Hébron et se diriger vers Bab al-Zawiya, à environ 2 km.  

Face à une recrudescence de la violence en Cisjordanie, l’Autorité palestinienne est sous pression

Alors que l’AP s’est contentée de condamner les dernières violences israéliennes, des analystes préviennent que son manque de légitimité au sein de la population palestinienne pourrait mener à un nouveau mouvement de résistance populaire

Après une semaine de fusillades au volant et d’attaques au couteau, de meurtres de Palestiniens commis par les forces israéliennes, de raids militaires, d’arrestations et de démolitions, l’incertitude persiste quant aux conséquences politiques et sécuritaires de cet épisode pour la Cisjordanie occupée.

70 ans après la résolution 194, qu’en est-il du Droit au retour des Palestiniens réfugiés ?

Ce jour-là, il y a 70 ans, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 194 à la majorité de 35 membres sur 58. Elle a depuis lors été réaffirmée plus de 135 fois, demeurant le socle de la cause palestinienne et le premier fondement juridique du Droit au retour.

Les fantômes de la résistance palestinienne à Beyrouth – Partie 1

Les leçons perdues sur le chemin de Beyrouth à Ramallah.

Au nom de Raed Munis : pour une histoire de notre peuple, racontée par notre peuple

Personne n’est plus qualifié pour parler au nom des Palestiniens que les Palestiniens eux-mêmes et en particulier, les réfugiés qui ont le plus souffert des atrocités israéliennes et dont l’identité collective s’est forgée dans une lutte incessante de sept décennies pour la liberté.

Vingt-cinq années d’un « processus de paix » vide de sens, mais qui a quand même produit de nombreux discours contradictoires, ont de plus en plus marginalisé les réfugiés, mettant ainsi à l’écart ce qui est le cœur même du combat palestinien.

Vaine tentative d’imitateurs des Pink Floyd de jouer … pour l’apartheid

Le UK Pink Floyd Experience, un « tribute band » spécialisé dans les reprises des succès du célèbre groupe fondé par Roger Waters, entendait se faire un peu d’argent en donnant des concerts en Israël.

Ana Gomes, parlementaire européenne, exige une enquête sur les méfaits du lobby sioniste

Ana Gomes, une députée de centre-gauche du Portugal, est accusée d’antisémitisme par les groupes de pression israéliens après qu’elle les ait publiquement critiqués pour avoir tenté de l’empêcher de recevoir le militant palestinien de défense des droits humains Omar Barghouti, pour prendre la parole au Parlement européen à Bruxelles la semaine passée.

Quand les néo-nazis volent au secours de l’État sioniste

Une nouvelle recommandation de l’Union Européenne pourrait permettre d’accuser d’antisémitisme ceux qui dénoncent le racisme de l’état d’Israël.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS