Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le vainqueur palestinien de Arab Idol écarté de la Coupe du Monde de football 2014

Mohammad Assaf, le chanteur palestinien de Gaza qui a remporté le concours Arab Idol en 2013, a révélé cette semaine que sa participation à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du Monde de Football, cet été, a été annulée et qu'en conséquence, Shakira la boycottera.

Le boycott, une arme qui fait peur à Israël

Avant  l’appel de centaines d’ universitaires américains à rompre leurs relations académiques avec les universités israéliennes, les récentes décisions de quelques banques européennes de ne pas continuer à s’investir dans les banques israéliennes qui financent les colonies illégales de Cisjordanie,  montrent que le boycott économique , institutionnel et académique de cet état d’apartheid pourrait être très efficace, afin de le pousser à accepter d’appliquer avant tout les résolutions internationales ..

Comment l’Europe finance l’occupation de la Palestine

L’Union Européenne a-t-elle fini par avouer qu’elle paie la facture pour l’occupation de la Palestine ?
C’est ce qu’a peut-être fait un de ses émissaires, de façon détournée. Lars Faaborg-Andersen, ambassadeur de l’UE à Tel Aviv, a mis en garde récemment sur les conséquences de la décision de l’Union de couper son assistance à l’Autorité Palestinienne dans le cas où les pourparlers de « paix » actuels se révélaient stériles.

Soutenir la lutte des prisonniers détenus dans les geôles sionistes Février 2014 N°2

« Notre liberté, nous l’arracherons »

Le retour du boycott inquiète Israël

Lancée vers 2005 par une galaxie d'organisations, la nouvelle campagne internationale de boycott d'Israël n'a d'abord recueilli qu'un succès limité, mais elle s'est propagée au cours des deux dernières années et devient aujourd'hui une arme redoutable qui inquiète l'opinion israélienne. Plus citoyenne que dans sa forme ancienne, elle s'étend à des institutions financières, politiques et académiques qui partagent une volonté de signifier à l'État hébreu que sa politique de colonisation des territoires occupés n'est plus acceptée.

Palestine occupée : Le triple assassinat de Yafa

Les Européens l’appellent « Jaffa », mais son vrai nom est Yafa. Il y a quelques jours, Livni, ministre sioniste, s’est plainte que les Palestiniens continuent à appeler leurs villes par leurs noms d’origine. Yafa donc, dont les racines plongent loin dans l’histoire de l’humanité, est en train d’être massacrée, mais l’UNESCO et la « communauté internationale » dominée par l’argent et les armes, ont décidé de laisser faire. L’occupation sioniste de la ville, qui se poursuit depuis 1948, n’est rien d’autre qu’un massacre civilisationnel par des colons venus d’ailleurs.

Fin des préparatifs pour la construction du troisième Temple

 Un reportage télévisé diffusé par la dixième chaine de télévision israélienne a révélé que des organisations juives jouissant du soutien de rabbins éminents et de politiciens israéliens ont terminé leurs préparatifs pour la construction du troisième temple en prélude à la destruction de la sainte mosquée d’al-Aqsa et le dôme du rocher, à l’expulsion des musulmans de l’ancienne ville d’al-Qods et à l’établissement de centres bibliques.

Une réflexion politique sur le sionisme

Alors qu’actuellement le terme « sionisme » est utilisé à toutes les sauces, et qu’il apparaît soit comme une sorte de complot menaçant la France, dans une veine très patriotique, soit comme la solution à la question Juive, il est important de redéfinir ce que signifie réellement le sionisme et comment celui-ci questionne le colonialisme et le racisme européen. En effet, lorsque l’on entend interroger la réalité engendrée par le sionisme, il est primordial aujourd’hui de lire un petit essai écrit par Joseph A. Massad : La persistance de la question palestinienne.

Pouquoi le mouvement BDS fait peur à Israël

JERUSALEM Si les efforts du Secrétaire d’Etat John Kerry pour ranimer les pourparlers entre Israël et l’Autorité Palestinienne échouaient, du fait de la poursuite des constructions illégales de colonies, le gouvernement israélien devrait probablement affronter un boycott international redynamisé, ainsi que s’en inquiétait M. Kerry en août dernier.

Les Etats-Unis légalisent le terrorisme sioniste

Une fois de plus, les Etats-Unis donnent le feu vert à l’entité sioniste pour assassiner les chefs de la résistance palestinienne. Se prenant pour les législateurs du monde, ses gardiens et ses porte-paroles, les Etats-Unis viennent d’ajouter le nom du secrétaire général adjoint du mouvement du Jihad islamique en Palestine, M. Ziyad Nakhalé, sur leur liste nominative du « terrorisme ». Cette mesure ne peut être comprise que comme un appel au meurtre du dirigeant du Jihad islamique, mouvement qui a déclaré la résistance à l’occupation sioniste de la Palestine depuis plus de trente ans.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS