Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Voyage au bout de l’absurde

Récit d’un séjour en Palestine : 1er au 10 Juillet 2011

Préambule

Interview d'Omar Barghouti

Comment la société civile palestinienne, qui apparaît de l’extérieur comme plutôt fragmentée, a-t-elle pu se rassembler dans cette campagne ?

En 2012, les Palestiniens doivent se ressaisir

2011 n'a pas été une année particulièrement mauvaise pour la Palestine. Des centaines de prisonniers politiques et de la résistance palestinienne ont pu retrouver la lumière du jour après avoir été libérés des geôles et des camps de détention israéliens. Il est sûr que beaucoup de ces héros auraient passé le restant de leurs vies dans les prisons sionistes sans l'"accord Shalit" et la capitulation d'Israël aux conditions du Hamas pour la libération du soldat sioniste capturé.

"Les crimes de guerre israéliens sont trop gros pour être cachés”, entretien avec Gilles Devers, avocat

Euronews :
Maitre Gilles Devers, bonsoir. Vous êtes le porte-parole du collectif d’avocats qui a déposé, en janvier 2009, une plainte devant la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre contre des officiers israéliens. Depuis, y a-t-il eu du progrès ?

Gilles Devers :

Lettre ouverte de Gaza : Trois ans après le massacre, la justice ou rien !

27 décembre 2011, Gaza assiégée, Palestine Occupée - Nous, Palestiniens de Gaza, trois ans après les 22 jours de massacres de l'opération israélienne "Plomb Durci", appelons la société civile internationale à faire de 2012 l'année où la solidarité avec nous en Palestine s'approprie l'étincelle des révolutions du monde arabe et ne regarde plus jamais en arrière.

Seconde phase de l'échange de prisonniers : Addameer analyse la liste des prisonnier libérés

Ramallah, 19 décembre 2011 – Le 18 décembre, 550 prisonniers palestiniens ont été libérés au terme de la seconde phase de l'accord d'échange de prisonniers conclu par le gouvernement israélien et les autorités du Hamas le 11 octobre dernier. Contrairement à la première phase, qui a vu la libération de 477 détenus convenue d'un commun accord en échange du soldat israélien capturé Gilad Shalit, les autorités israéliennes ont choisi les noms des 550 prisonniers libérés lors de cette phase.

550 résistants palestiniens libérés, et Salah Hamouri est parmi eux

Toujours à la recherche du coup le plus vicieux pour exercer un maximum de misère sur le peuple dont ils ont accaparé le pays, insatisfaits d'avoir pris la terre et l'eau, de séparer les familles, d'emprisonner des milliers de personnes en permanence, de garder les dépouilles des enfants morts en prison et de refuser de les rendre à leurs parents sous prétexte que leur temps de détention n'est pas écoulé, de garder les dépouilles des martyrs pendant des dizaines d'années, de détruire les villages, de saccager les lieux de culte, de chasser les habitants de leurs maisons, d'incruster des étr

Rudd veut agir sur les allégations de torture sur des enfants palestiniens (Australie)

L’Australie va exprimer ses préoccupations auprès d’Israël concernant son système judiciaire militaire pour mineurs, qui est accusé d’emprisonner et de torturer des enfants aussi jeunes que 12 ans.

470 Palestiniens arrêtés par les forces de l'occupation israélienne en deux mois, depuis la libération des 477 prisonniers politiques

Les forces israéliennes d’occupation (FIO) ont arrêté environ 470 Palestiniens depuis le 18 octobre 2011, quand 477 prisonniers politiques palestiniens ont été libérés en échange du soldat israélien capturé Gilad Shalit dans le cadre de la première phase de l’échange de prisonniers conclue entre le gouvernement israélien et le Hamas. Cette vague d’arrestations révèle que l’échange n’a pas modifié la politique d’Israël de détention des Palestiniens ; et a plutôt conduit les prisons israéliennes à se remplir de nouveau avec presque le nombre des Palestiniens qui ont été libérés en octobre.

Jusqu’à quand trouvera-t-on des excuses à Israël ?

L’intellectuel défunt Edward Saïd a dit, comme chacun sait, que "la manière dont on excuse Israël pour tout ce qu’il fait est unique au monde".

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS