Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

"Etat juif" signifie racisme juif, fascisme juif et même nazisme juif

Par Khaled Amayreh

Selon de récents articles en provenance de Washington, l'administration Obama a décidé de proposer un compromis pour faire avancer les pourparlers palestino-israéliens bloqués. La nouvelle formule, que les Etats-Unis ont essayé en vain de vendre aux autres membres du Quartet, consiste en une reconnaissance palestinienne de la "judéité" d'Israël en échange de l'approbation américaine d'un "Etat palestinien" sur des parties non précisées de la Cisjordanie, en plus de quelques quartiers éparpillés de Jérusalem Est occupée. Les Etats-Unis se sont déjà rapprochés de certains Etats arabes pour leur demander d'adopter les positions américaines et de faire pression sur l'impotente direction de l'Autorité palestinienne pour qu'elle fasse de même.

Le plan Dalet et la guerre d'expulsion des Palestiniens

 La responsabilité du sionisme dans l'exode et la dispersion des Palestiniens est une donnée essentielle de la genèse de l'Etat d'Israël. Au fond de leur cœur, la plupart des Israéliens le savent, ce qui explique au moins en partie la prégnance de leur sentiment d'insécurité. Mais le gouvernement israélien n'admettra jamais cette responsabilité. Durant les quarante dernières années, il a essayé de détourner l'attention en propageant le mensonge selon lequel, en 1948, les chefs arabes avaient lancé des ordres radiodiffusés demandant aux Palestiniens d'évacuer leur pays avant son "invasion" par les armées arabes régulières.

Les priorités de l’Union européenne ne sont pas les nôtres

L’Union Européenne a diffusé une annonce sur les panneaux publicitaires de la Cisjordanie, ayant pour titre : « vos priorités sont les nôtres ». Elle s’adresse, avec tellement d’affection et de compassion, au peuple palestinien en Cisjordanie, au point d’adopter nos priorités, nous qui vivons sous occupation depuis des dizaines d’années. J’ai également vu ces annonces sur les écrans des principales chaînes satellitaires, comme al-Jazeera.

Solidarité avec la Palestine : L’Europe aux ordres d’Israël

Par : Christine Abdelkrim-Delanne
Le mois de juillet devait être celui de la solidarité internationale avec le peuple palestinien. Plusieurs initiatives étaient, en effet, lancées, pour la venue de centaines de personnes à partir de l’Europe, des États-Unis et d’ailleurs, désireux de manifester leur soutien concret aux Palestiniens. Mais Israël qui considère généralement toute démonstration de solidarité avec la Palestine occupée comme un acte terroriste, a le bras long et des soutiens honteux de la part de certains gouvernements.

Imposez un embargo militaire immédiat et total d’Israël !

Un appel à une action internationale urgente
 
Palestine occupée, 9 juillet 2011 – Alors que le printemps arabe pour la liberté, la démocratie et la justice sociale a démasqué et remis en cause la collusion des gouvernements du monde avec les régimes autocratiques et oppressifs arabes, de nombreux Etats et entreprises continuent comme d’habitude leur commerce des armes et leur coopération militaire avec Israël. La coopération avec Israël se maintient malgré son recours systématique à la violence massive et à l’assassinat contre les Palestiniens et les autres civils Arabes, parmi lesquels des écoliers et des militants pacifiques, et malgré sa politique coloniale de plus en plus brutale et son mépris persistant du droit international. Sept ans après que la Cour Internationale de Justice ait recommandé une coopération internationale pour s’assurer qu’Israël démantèle son mur illégal en Cisjordanie occupée, et au sixième anniversaire de l’appel de la société civile palestinienne pour une large campagne de boycott, de désinvestissements et de sanctions (BDS) contre Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international, le Comité national palestinien du BDS (le BNC) appelle à une action internationale immédiate vers un embargo militaire complet et impératif contre Israël, similaire à celui imposé contre l’Afrique du Sud dans le passé.

Pour la reconnaissance de l’Etat palestinien

En 2009, l’Autorité palestinienne a défini une période de deux ans au cours de laquelle elle entendait achever le processus de construction des institutions du futur Etat palestinien. L’Union européenne a encouragé et soutenu cet effort en apportant son assistance financière et technique et en exprimant son appui politique à cet objectif.

La réalisatrice américaine Barbara Hammer dit non à la Fondation juive pour la culture nationale

Message de Barbara Hammer informant Omar Barghouti, membre fondateur du mouvement BDS qu’elle a décliné la proposition de la Fondation juive pour la culture nationale à Jérusalem.

"free gaza" champ de mars

Merci à tous ceux qui ont participé et j'espère que ceux qui n'ont pas pu se libérer prendront plaisir à regarder cette superbe vue depuis la Tour : nous étions environ 400.

Entretien avec Giorgio S. Frankel - Israël ne cédera jamais les territoires occupés

Les dirigeants israéliens affirment être « prêts à faire la paix » avec les Palestiniens. En réalité les gouvernements qui se sont succédé n’ont jamais eu la moindre intention de faire la paix. Ils se sont au contraire servis du dit « processus de paix » pour continuer leur politique de destruction et de déshumanisation, non seulement de la Palestine mais aussi d’autres pays et peuples du Proche et Moyen Orient. Ils ont pu continuer de massacrer et d’expulser le peuple palestinien hors de sa terre sans jamais subir de sanctions. L’écrivain Giorgio S. Frankel, met en relief dans cet entretien la complicité de ces journalistes partisans - et gouvernements occidentaux - dans l’expansion de l’État juif et dans la prolongation des souffrances du peuple palestinien.

Les Palestiniens ne peuvent pas être sionistes

Par Ahmad Samih Khalidi

Ahmad Samih Khalidi est un ancien négociateur palestinien et membre associé au Collège St Antony, Oxford

La reconnaissance palestinienne d'Israël comme patrie du peuple juif est maintenant une exigence israélienne centrale présentée comme le corollaire existentiel des besoins de sécurité perçus par Israël. Malgré les affirmations israéliennes du contraire, c'est en effet une exigence relativement récente qui n'avait pas été soulevée lors de cycles antérieurs de négociations, ni avec les Palestiniens ni avec une autre partie arabe avant 2008. Quoiqu'il en soit, elle n'a pas seulement été adoptée par le gouvernement israélien actuel mais elle a trouvé un soutien croissant à l'étranger, tant des gouvernements occidentaux que des cercles pro-Israël et juifs, et a été officiellement approuvée par le Président Barack Obama, comme préalable à la paix, le 19 mai.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS