Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Boycott

Appel pour une Campagne Nationale et Civile de Boycott Désinvestissement et Sanction (BDS):

IL FAUT DIRE STOP A ISRAËL!

Le combat à venir : 13 questions sur les origines et les objectifs du BDS et sur la guerre menée contre lui

En s’appuyant sur une longue tradition de désobéissance civile et de résistance populaire renforcée par l’augmentation de la solidarité internationale avec la lutte palestinienne qui est apparue clairement à la Conférence mondiale contre le racisme à Durban en Afrique du Sud en 2001, les Palestiniens sont passés à l’action.

Le discours qu’Israël a tenté de censurer au Parlement Européen

Malgré les tentatives d’Israël pour le censurer, Omar Barghouti a bien fait son discours lors de la conférence « Les colonies israéliennes en Palestine et l’Union Européenne » qui s’est déroulée au Parlement européen le 28 Février 2018. Elle était organisée par l’eurodéputée portugaise Ana Gomes. Omar est un défenseur palestinien des droits humains et cofondateur du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).

Vers la fin de la complicité de l’UE dans le maintien des colonies illégales israéliennes et d’autres violations graves des droits humains

La communauté palestinienne des arts de la scène exhorte le violoniste renommé André Rieu à annuler ses concerts à Tel Aviv

Dans une lettre ouverte, les collectifs des arts de la scène et les centres culturels palestiniens appellent le célèbre violoniste hollandais à respecter la ligne de piquetage non violente palestinienne et à annuler ses concerts à Tel Aviv.

Cher André Rieu,

Nous, collectifs des arts de la scène et centres culturels palestiniens soussignés, vous écrivons pour vous exhorter à annuler vos concerts prévus à Tel Aviv les 3 et 7 avril 2018.

BDS Norvège : Théâtre national

De 2014 à 2016, le Théâtre national de Norvège – mais aussi la Comédie de Reims – a collaboré avec le théâtre Habima de Tel Aviv dans un projet « TERRORisms » piloté par Habima en collaboration avec les services répressifs israéliens. Habima se produit dans les territoires palestiniens occupés.

Boycotter les productions culturelles de l’État d’apartheid à l’export, c’est aussi défendre les droits des artistes israéliens

Bien que les actions BDS soient d’abord et avant tout destinées à soutenir la lutte des Palestiniens, l’article qui s’adosse à la campagne de boycott d’un spectacle soutenu par le ministère de la culture israélien au théâtre municipal Jean Vilar à Montpellier, aborde – une fois n’est pas coutume – la question du boycott culturel du point de vue des intérêts des artistes israéliens.

Israël confronté à BDS

Le gouvernement israélien a tenu le lundi une conférence internationale avec la participation de centaines de personnalités juridiques du monde entier, pour discuter des moyens de lutter contre le mouvement mondial de boycott d'Israël, connu sous le nom (BDS).
 

Le mouvement BDS pour les droits des Palestiniens nominé pour le Prix Nobel de la Paix

En tant que membre du Parlement de Norvège, j’use fièrement de mon autorité d’élu officiel pour nominer le mouvement de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) pour les droits des Palestiniens au Prix Nobel de la Paix.

Nominer le mouvement BDS à cette reconnaissance est parfaitement en accord avec les principes que moi-même et mon parti avons très à cœur. Comme le mouvement BDS, nous sommes pleinement engagés à faire cesser une politique raciste et de droite qui se développe beaucoup trop dans notre monde, et à garantir la liberté et l’égalité pour tous.

L’OLP approuve BDS et lance un appel sans précédent à des sanctions

Lundi, le Conseil central de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), le seul représentant légitime du peuple palestinien, a officiellement annoncé son soutien au mouvement BDS et a appelé pour la première fois la communauté internationale à « imposer des sanctions à Israël » pour mettre fin à ses violations graves et continues des droits palestiniens tels qu’ils sont stipulés par le droit international.

Il s’agit de l’adoption officielle tout à fait explicite du mouvement de Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) par l’OLP.

Des associations « indésirables » ? De quoi Israël a-t-il peur ?

En publiant, le 7 janvier dernier, une liste d’associations « indésirables » et en affirmant son projet de refuser l’entrée du territoire israélien, et par là même du territoire palestinien, aux responsables de ces associations, le gouvernement israélien s’est-il tiré une balle dans le pied ?

C’est en tous cas ce que pensent, pour de bonnes ou moins bonnes raisons, nombre de partis d’opposition israéliens. Car Israël dévoile ainsi ses côtés les plus sombres.

Pages

S'abonner à RSS - Boycott