Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Culture

PALESTINE; par Assane Y. DIALLO

PALESTINE

« le Président de l'Autorité palestinienne est séquestré à Ramallah par le Premier ministre israélien » (Les journaux 2001-2002)

Qui arme Israël et le Hamas ? (livre à trois mains)

La guerre la plus brutale qu'Israël ait jamais entreprise ». C'est ce qu'écrivait le 20 janvier 2009 le quotidien israélien Haaretz au lendemain de l'opération Plomb durci.

Après cette « guerre de Gaza », bien des questions se posent. D'où viennent ces armes qui offrent à l'Etat hébreu son écrasante supériorité militaire ? Pourquoi un tel recours à la force ? Qu'en est-il du respect des lois de la guerre ?

Oraison funèbre

Un poème d'une Palestinienne de Gaza qui vit à paris

Par Hiyam Bseiso

Al quds (Jerusalem) par Fairouz

Et sa traduction en Français

http://www.youtube.com/watch?v=t4em...

Comment critiquer un livre sans l'avoir vraiment lu

L'exil du peuple juif est un mythe enfin en Français de Shlomo Sand

Slomo Sand, LE MONDE | 04.04.09 |

L'historien Shlomo Sand affirme que l'existence des diasporas de Méditerranée et d'Europe centrale est le résultat de conversions anciennes au judaïsme. Pour lui, l'exil du peuple juif est un mythe, né d'une reconstruction à postériori sans fondement historique. (Gilad Azmon)

Un Poème

Les Enfants de GAZA

Un livre à lire et à offrir "Survivre à Gaza", une biographie du chirurgien palestinien Mohamed Rantissi

Pour la première fois un Palestinien, qui n'est ni un combattant ni un responsable politique, raconte l'histoire de sa famille. Il le fait avec une lucidité exceptionnelle. Nous allons de la Palestine tranquille, celle des champs d'orangers que l'on irrigue le soir, à la Palestine déchirée, de feu et de sang.

Beit Hanoun

- Beit Hanoun,
- Beit Adour-sur-Glane
- Sur vous je pleure
- Mes yeux sont asséchés
- Sur vous j'ai déjà tant pleuré

Beit Hanoun par Ziad Medoukh

- Tu es devenue une ville de martyrs
- Après ces opérations militaires
- Et ces attaques meurtrières
- D'une occupation qui déteste la lumière.

«Nous errons», qu'ils disaient… Qui ça, «Nous» ?

A propos de l'ouvrage de Shlomo Sand : « Comment le peuple juif fut inventé». Par GILAD ATZMON

Shlomo Sand, professeur à l'université de Tel-Aviv, introduit la remarquable somme qu'il a consacrée au nationalisme juif en citant Karl W. Deutsch : « Un peuple est un groupe de personnes unies par leur erreur commune quant à leur origine, ainsi que par leur hostilité collective envers leurs voisins » [1]. Aussi simple, voire même simpliste, que cela puisse paraître, cette citation résume avec éloquence cette vue de l'esprit qui est congénitale au nationalisme juif et, en particulier, au concept d'identité juive.

Pages

S'abonner à RSS - Culture