Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Droit au retour

Tous les articles et rapport sur le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens

Chère Syrie ... D’un réfugié à un autre

Chaque fois que le mot « réfugié » est prononcé, je pense à ma mère. Quand les milices sionistes commencèrent leur offensive et leur « nettoyage » systématiques de la population arabe palestinienne de la Palestine historique en 1948, celle-ci, accompagnée de sa famille, s’enfuit du village jusqu’alors paisible de Beit Daras.

A cette époque, Zarefah avait six ans. Son père mourut dans un camp de réfugiés sous une tente fournie par les Quakers juste après avoir quitté sa terre. Jeune fille, elle rassemblait les vieux métaux pour aider sa famille.

Nous refuser notre droit au retour, c’est insulter la justice !

Folke Bernadotte, le premier médiateur des Nations Unies en Palestine, comprenait parfaitement pourquoi il fallait autoriser les réfugiés à retourner chez eux.

Dans un rapport publié le lendemain de son assassinat à Jérusalem, en septembre 1948, le diplomate avait écrit : « Ce serait offenser les principes élémentaires que d’empêcher ces innocentes victimes du conflit de retourner à leur foyer, alors que les immigrants juifs affluent en Palestine et de plus menacent de façon permanente de remplacer les réfugiés arabes enracinés dans cette terre depuis des siècles. »

Ne lâchons rien !

Nous ne nous sommes pas exprimés ces derniers jours et n’épiloguerons donc pas sur la manière dont le gouvernement a magistralement utilisé tous les moyens de communication entre ses mains pour obtenir une « union sacrée » avec les bourreaux, les tortionnaires, les dictateurs et tous les adeptes du terrorisme d’Etat.

Nous condamnons cependant avec vigueur ses crimes et avons une pensée très émue pour toutes les familles endeuillées et nous leur adressons à tous nos condoléances.

Le projet de résolution de « l'initiative française » à l'ONU menace les droits palestiniens

Le Front Populaire de Libération de la Palestine rejette sans équivoque l’ainsi dite « Initiative française » parrainée par le régime jordanien aux Nations Unies, considérant qu'elle représente une menace dangereuse au droit au retour des réfugiés palestiniens et qu'elle porte atteinte aux droits palestiniens aux Nations Unies sous l'apparence du soutien à « l’Etat palestinien, » a dit un porte-parole du Front.

Réfugiés

« Nous sommes encore vivants, nous avons de l’espoir. Vous qui avez le Droit, aidez nous à avoir une vie d’être humains. » ; « Nous n’avons pas besoin d’argent, nous avons besoin de retrouver notre terre. » ; « Les Israéliens pensent que la prison va nous casser, nous ôter l’envie de nous battre contre l’occupation mais c’est tout le contraire. » Voici par investig'action les témoignages percutants de trois réfugiés palestiniens, à partir de l'excellente brochure « Réfugiés », réalisée par la journaliste Elsa Grigaut.

Mustafa Barghouti parle de la destruction de Gaza

Le mardi 9 septembre, le Dr Mustafa Barghouti, député palestinien, membre du Conseil central de l’OLP et secrétaire général de l’Initiative Nationale Palestinienne, s’est exprimé devant les militants et sympathisants de la campagne Palestine Solidarité à Londres.
Mustafa Barghouti, un médecin, était sur place à Gaza lors du dernier massacre commis par Israël.

Pardon, mais Israël n’a aucun droit d’exister

Article paru dans Al-Akhbar en anglais le 17.05.2012, traduit par VD pour Le Grand Soir. On peut suivre l'auteur sur Twitter : @snarwani

Les Palestiniens en Grande-Bretagne célébrent leur journée annuelle

 La communauté palestinienne en Grande Bretagne a célébré, samedi (14/6) lors du "Forum palestinien" , la journée annuelle à Londres, sous le slogan «Le festival de l'unité » avec la participation d'un certain nombre de personnalités politiques et artistiques, arabes et palestiniennes.

La Nakba prendra fin lorsque les dirigeants palestiniens tireront les leçons de l’Histoire

La dépendance envers la générosité des pouvoirs impériaux et la faiblesse des dirigeants des élites arabes constituent les principales causes de l’échec de la résistance palestinienne.

Comment nous avons perdu la Palestine

La création de l’État d’Israël en 1948 arrive après de nombreuses années de soulèvements en Palestine et ce fut un acte d’injustice qui résonne toujours aujourd’hui.

Pages

S'abonner à RSS - Droit au retour