Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Droit au retour

Tous les articles et rapport sur le droit au retour de tous les réfugiés palestiniens

Déclarer l'indépendance d'un bantoustan

 

Haidar Eid est professeur agrégé de littérature postcoloniale et postmoderne à l'Université al-Aqsa de Gaza. Il a beaucoup écrit sur le conflit israélo-arabe, dont des articles publiés sur Znet, Electronic Intifada, Palestine Chronicle, et Open Democracy, ainsi que des articles sur les études culturelles et la littérature dans un certain nombre de revues, Nebula, Journal of American Studies en Turquie, Cultural Logic, et le Journal of Comparative Literature.

L'"euphorie" qui caractérise la couverture médiatique de la prochaine déclaration d'un Etat palestinien indépendant en septembre ignore les sombres réalités du terrain et les mises en garde des commentateurs critiques. Décrire cette déclaration comme une "percée" et un "défi" au défunt "processus de paix" et au gouvernement de droite d'Israël sert à obscurcir la négation continue d'Israël des droits palestiniens tout en renforçant le soutien implicite de la communauté internationale à un Etat d'apartheid au Moyen-Orient.

Lettre de Eitan BRONSTEIN adressée le 15 mai aux réfugiés palestiniens

 

Réfugiés palestiniens, vous mes sœurs et mes frères, nous sommes le 15 mai, le jour de la Naqba, je vous fais une demande ; une demande du fond du cœur d’un fils d’occupant, occupant lui-même à ceux qui paient le prix de l’occupation.

Non, je ne vous demande pas de pardonner l’occupation, ni la destruction ni les expulsions de la Naqba de 1948. Je ne peux pas attendre le pardon pour ces horreurs, pas dans le sens de ce qu’est un vrai pardon, le sens religieux ou spirituel.

Les absents/présents

 

Aucun autre peuple n’a été acculé à un choix pareil : annulez votre identité et vous serez reconnus en tant que réfugiés ; oubliez la couleur de vos yeux et de votre teint ; oubliez vos pères et vos ancêtres ; oubliez votre terre que vous évoquez comme votre Patrie et vous serez gratifiés d’une carte de réfugié et d’un peu de riz, de sucre, de farine.

Salim le PALESTINIEN

Synode Moyen-Orient : Israël ne peut s'appuyer sur la Bible pour justifier l'occupation

Israël ne peut pas s'appuyer sur le terme de "Terre promise" figurant dans la Bible pour "justifier le retour des juifs en Israël et l'expatriation des Palestiniens", a déclaré samedi au Vatican l'archevêque de Newton (Etats-Unis) Mgr Cyrille Salim Bustros.

"On ne peut pas se baser sur le thème de la Terre promise pour justifier le retour des juifs en Israël et l'expatriation des Palestiniens", a dit le président grec-melkite de la commission pour le message du synode pour le Moyen-Orient lors d'une conférence de presse.

Ils sèment la mort et la désolation, nous semons l'espoir de la libération !

Par Rim al-Khatib

Les troupes de la mort qui ont envahi la Palestine au début du siècle dernier ont envahi ce matin du 27 juillet le village d'al-Araqib, dans le Naqab. Ils y ont semé la mort et la désolation.

Ils résistent… donc ils sont terroristes

C'est la logique de l'Etat sioniste, depuis sa fondation. Actuellement, ceux qui sont accusés de ce « crime » de lèse-majesté, ce sont les militants qui se trouvaient sur la flotille de la liberté, le Marmara tout particulièrement, donc 5 membres que les services sionistes ont désignés par leurs noms.

C'est la ligne de conduite des médias sionistes et de leurs amis, que les services de renseignements et l'armée ont déjà mis en route pour contrer les médias du monde, ahuris ou dégoûtés ou en colère (cela dépend de leurs positions initiales) mais en tout cas hostiles à la dernière agression bestiale des sionistes.

Une bonne blague palestinienne

Exemple remarquable de discours politique s'étant produit récemment au sein de l'Assemblée de l'ONU et qui a fait sourire la communauté mondiale.

6,5 millions de réfugiés palestiniens

Alors sous occupation britannique, le 29 novembre 1947, l'ONU partage un pays qui ne lui appartient pas, la Palestine.

Les sionistes soutenus par les mêmes britanniques commencent le nettoyage ethnique de la Palestine.

C'est le début de la Nakba pour le peuple palestinien, qui se soldera par la déclaration de création de l'entité sioniste le 14 mai 1948.

Réfugiés palestiniens et Droit inaliénable au Retour

Par Houria TAÏK

« Je m'adresse à notre soeur palestinienne et je dis : ô soeur palestinienne, mère de martyr, mère de captif, mère d'orphelin, mère de résistant, si tu as mis ton premier enfant sur une terre étrangère, je suis sûr que le deuxième, tu le mettras au monde sur la terre de Palestine », Cheikh Raïd Salah, Conférence des Palestiniens d'Europe, le 2 mai 2009.

Pages

S'abonner à RSS - Droit au retour