Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Histoire/Géo

La Palestine est Orpheline

Le vieux Lion nous a quitté ce matin 11 novembre 2004 à 3h30

Communiqué

C'est avec la plus grande tristesse que nous avons appris la mort de notre symbole de lutte et de résistance, notre frère, notre vieux, notre président à jamais Yasser ARAFAT.

Brève histoire de l'apartheid

La rhétorique sur la démographie prédomine à un tel point dans le discours politique d'Israël que l'on pourrait être tenté de croire qu'Israël a renoncé à sa dénomination préférée d'état juif démocratique au profit de celle d'état juif démographique. La situation a atteint un tel stade qu'elle pourrait être diagnostiquée comme un cas avancé de démographiemanie. La manie est bien sûr, enracinée dans les principes sionistes afin de maintenir une majorité juive capable de mettre en place une démocratie qui absorbera la diaspora, de permettre l'installation des colons et la croyance à une histoire commune, et cela vaut ausi pour la fétichisation du service militaire. Car si rien de tout cela n'existait, Israël devrait pratiquer le gouvernement par la minorité, ce qui conduit inévitablement à l'apartheid ou la ségrégation raciale,au gouvernement par une minorité nationale qui considère l'état comme une personnification de sa légitimité.

La Nakba ne s'est pas terminée en 1948.

Les récentes destructions dans le camp de Rafah ne sont, ni plus, ni moins qu'un des maillons de la chaîne israélienne de pillages sur la Palestine. Les assassinats ciblés de leaders politiques palestiniens de haut rang qui se poursuivent sans retenue, la destruction du camp de Jenin en 2002, la construction du mur de séparation des deux cotés desquels les Israéliens continueront à vivre et la spoliation quotidienne de la terre palestinienne, la vie et les biens sous occupation depuis 56ans, n'en sont que les quelques exemples. Cependant, contrairement aux affirmations israéliennes, toutes les actions qui ont abouti à la Nakba de 1948 n'étaient, ni réactives, ni spontanées, ni involontaires. Au lieu de cela, le meurtre, la destruction, la terreur et les expulsions ont été soigneusement planifiés afin d'infliger le maximum d'horreur et d'effroi dans les cœurs palestiniens et pour voler encore plus de terre avec le moins de Palestiniens vivant encore dessus

le Terrosisme Sioniste

Tout terrorisme, de quelque nature qu'il soit, commandité par quelque individu ou quelque organisation que ce soit, est odieux et intolérable. Ce terrorisme qui tue des personnes totalement étrangères au conflit en cause, notamment des enfants, sera toujours inadmissible.

Cela dit, et sans chercher de circonstances atténuantes à quelque entreprise terroriste que ce soit, il convient néanmoins de remarquer que l'odieux comporte des niveaux. Dans l'ex-Palestine, il y a manifestement un terrorisme d'agression et de conquête, celui des forts, des sionistes et un terrorisme de défense, celui des faibles, des humiliés, des démunis et des opprimés, celui des Palestiniens.

Le vol massif de la Palestine par Israël

Réexaminé, mais encore irrésolu par Genevieve Cora Fraser *

Quarante ans après les événements qui aboutirent en 1948 à lacréation d'Israël, Henry Cattan, un juriste palestinien deJérusalem Ouest, a décrit la dépossession du peuple palestinien de ses biens - un des plus grands vols de masse dans l'histoire de la Palestine.

De Kibya à aujourd'hui ...

Le village de Kibya (1) se trouve à environ 30 kilomètres au nord-ouest de Jérusalem, du côté jordanien à environ quatre kilomètres de la ligne de démarcation frontalière.

Chronique de la résistance Palestinienne II

Par ABDOU S. L. de la GUPS, suite, du plan de partage à la bataille de Karameh

Deux organisations terroristes juives, le Lehi et l'Irgoun, ont pour mission précise de s'attaquer directement aux forces britanniques et aux Palestiniens.

Pour les Européens, pendant la persécution nazie des années 1940, il devient urgent de trouver aux juifs un "refuge".

Chronique de la résistance Palestinienne I

Dès le début du vingtième siècle, on assiste à la naissance de la résistance palestinienne, contre l'occupation britannique, mais aussi contre l'implantation juive.

Elle prend alors la forme de révoltes populaires et s'appuie sur les chefs des grandes familles palestiniennes.

Après l'expulsion de centaines de milliers de Palestiniens en 1948 (la nakba), c'est dans les camps de réfugiés que les mouvements de résistance palestinienne émergent.

1967 marque un nouveau tournant: les Palestiniens prennent conscience qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes et que seule la lutte armée mènera à la libération de leur Pays.

Pages

S'abonner à RSS - Histoire/Géo