Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Histoire/Géo

Techniques de confiscation des terres palestiniennes

De 1948 à nos jours : Expulsion, annexion, spoliation, dépossession Israël, la colonisation institutionnalisée :

Hommage à Abou Jihad ou Mémoire d'un enfant palestinien de la Nakba de 1948

Ce texte a été publié en 1988 dans la « Revue d'Etudes Palestinienne » en hommage à Khalil Al-Wazir, alias Abou Jihad, l'un des fondateurs avec Yasser Arafat du Fatah, et qui venait d'être assassiné le 16 avril 1988 par un commando israélien devant sa famille en Tunisie.

AL-QODS 2010 "Projet de judaïsation : le point culminant" - Evaluation stratégique de l'Institution Internationale d'al-Qods

Les observateurs et spécialistes aux affaires de la ville d'al-Qods considèrent unanimement que l'Etat de l'occupation juge l'année 2010 décisive quant au sort de la ville d'al-Qods en tant que capitale juive, au niveau de la population, de la religion et de la culture, matérialisation directe de la thèse de l'Etat purement juif adopté par l'occupation.

Quid de Droit

Imaginez un moment que l'archéologie accorde des droits... on verrait alors les Libanais débarquer en Tunisie, à Carthage pour exiger leur part du passé de leurs ancêtres phéniciens. Les Grecs iraient en Egypte et pourquoi pas en Iran, sur les traces d'Alexandre le Grand. Les Italiens viendraient en Algérie s'installer à Timgad, Djemila ou alors Tipasa. Et les Syriens, Irakiens ou Maghrébins, iraient en Espagne rétablir le royaume musulman d'Andalousie. L'idée vous parait farfelue?

le sionisme démasqué

La Jérusalem arabe se vide de sa population

Pour empêcher que la partie orientale de la Ville sainte ne devienne la capitale d'un Etat palestinien, les autorités israéliennes accélèrent la politique d'expulsion des Palestiniens, souvent présents depuis des générations.

La face sombre de Tel-Aviv la blanche

1909 - 2009 : centième anniversaire de la fondation de Tel-Aviv, cette ville qui exprime la modernité d'Israël, ville née du sable et de la mer, ville qui serait, selon l'imagerie israélienne, pure de toute spoliation des Palestiniens.

L'histoire est loin d'être aussi belle que le dit cette présentation.

Nous n'oublions pas : il y a 53 ans, le massacre de Kfar Qâssem

Nous ne pardonnons pas, nous n'oublions pas », c'est le mot d'ordre scandé et écrit sur les banderoles des participants à la marche commémorative, le 29 octobre 2009. Ils sont venus par milliers, de toute la Palestine occupée en 48 (ce qui est nommé Israël) à Kfar Qassem, des Palestiniens qui ont décidé d'affronter le pouvoir sioniste à chaque moment de leur histoire.

Le dilemme des Palestiniens qui construisent les colonies

« Difficile de décrire ce sentiment, c'est un très mauvais sentiment. Nous pouvons voir comment nous perdons notre terre, petit à petit » nous dit Hossam Hussein.

« Je me sens comme un esclave » dit le Palestinien Musanna Khalil Mohammed Rabbaye, 21 ans

Ascension du caractère juif d'Israël et déclin de l'arabité de la Palestine?

Tandis que les médias se préoccupent du gel ou de la poursuite de la construction des colonies et de la concurrence sur les postes du congrès de Fatah à Bethléem, se déroule sous nos yeux la plus importante et la plus dangereuse opération sioniste depuis la Nakba de 1948, et peut-être encore plus dangereuse que la Nakba: la disparition juridique et territoriale de l'existence effective de la Palestine.

Pages

S'abonner à RSS - Histoire/Géo