Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Nouvelles de Palestine

La rubrique de nos amis en Palestine

Une histoire de résilience et de résistance, avec une énorme dose de volonté et de détermination

bu Safi, palestinien de 65 ans, vit dans un secteur appelé Kherbat Arrathiem, à environ 40km au sud-ouest de la ville d’Al-Khalil (Hébron) avec sa femme et 8 enfants, dont l’aîné à 16 ans. Le secteur est encerclé par trois colonies sionistes, E'sailah, Sham'a et Nitarim. Les occupants sionistes ont essayé de s’emparer de sa terre et des terres environnantes (environ 3 hectares) mais Abu Safi a résisté à toutes leurs entreprises criminelles contre lui.

Révélations sur la torture dans les prisons de l’Autorité palestinienne

Le journaliste palestinien Sami al-Sai devait être libéré de sa période de rétention dans les locaux des services du renseignement palestinien à Tulkarem en février, mais juste au moment où il allait partir, il a été arrêté à nouveau et transféré à la prison de Jéricho.

Là, il a subi 15 jours d’interrogatoire et de torture, a-t-il déclaré à Al Jazeera.

Comment les étudiants palestiniens se préparent aux attaques des colons

De loin, le collège de garçons d’Urif ressemble à toutes les autres écoles de Cisjordanie occupée : c’est une construction de ciment avec un drapeau palestinien qui flotte sur le toit.

Cependant, en regardant de plus près, les cailloux sur les appuis de fenêtres et les trous des conduites d’eau de l’école révèlent la violence inique des colons israéliens de la région.

Des colons israéliens insultent l’islam et menacent des Palestiniens à Hébron (vidéo)

L’ONG israélienne de défenses des droits de l'homme B'Tselem a publié ce mardi une vidéo montrant un groupe de colons de la colonie de Kiryat Arba, près d’Hébron, insulter des Palestiniens vivant à proximité, dans le quartier d’al-Hariqah.

Dans la vidéo, on peut entendre les colons, accompagnés de soldats et policiers israéliens, insulter à l’aide d’un haut-parleur l'islam et le Prophète Mohammed, qualifié de « chien ».

Al-Araqeeb : les Bédouins Palestiniens refusent pour la 116e fois de capituler

Vingt-deux familles, soit une centaine d’habitants, vivent ici. Ils connaissent tous et trop bien cette douloureuse routine, étant donné que la première destruction a eu lieu en juillet 2010.

Cela signifie que le village a été détruit près de 17 fois par an depuis cette date. Et chaque fois, il a été reconstruit, pour être à nouveau détruit.

Si la destruction répétée du village est une indication de la volonté obstinée d’Israël de déraciner les Bédouins de Palestine, la reconstruction est quant à elle révélatrice de la ténacité de la communauté bédouine en Palestine.

« Nous vivons dans une prison »

Cela fait des semaines que les membres de la famille Abu Rajab sont confinés dans leur maison située au cœur de la vieille ville historique d’Hébron.

Ils n’osent pas sortir de peur que les colons n’occupent leur maison. Lorsque cela devient absolument nécessaire, un membre de la famille va acheter au plus près de la nourriture ou d’autres denrées de première nécessité, avant de se dépêcher de rentrer.

Trois ans après : les projets de reconstruction privés ou publics avancent mal dans les rues de Gaza

Devant les maisons détruites et non reconstruites au nord de la bande de Gaza, Ziad Medoukh fait le point, trois ans après la fin de l'offensive militaire israélienne de l'été 2014.
Trois ans après, le blocus et les mesures israéliennes entravent la reconstruction des dizaines de maisons détruites au cours des bombardements israéliens dans une région de plus en plus abandonnée par une communauté internationale officielle silencieuse.

Des journalistes palestiniens en grève de la faim pour protester contre leur arrestation par l’Autorité palestinienne

Alors que les critiques locales et internationales continuent de s’élever contre les mesures prises par l’Autorité palestinienne (AP) basée à Ramallah pour resserrer l’étau sur la liberté d’expression en Cisjordanie occupée, sept journalistes palestiniens emprisonnés par l’AP ont commencé une grève de la faim après avoir été arrêtés en vertu de la loi controversée sur la cybercriminalité approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas le mois dernier.

Cinq journalistes palestiniens arrêtés par les forces de sécurité de l’AP

Dans la soirée du lundi 7 août 2017, les services du renseignement de l’Autorité palestinienne ont mené une campagne d’arrestations contre plusieurs journalistes palestiniens en Cisjordanie.

Cinq journalistes palestiniens arrêtés par les forces de sécurité de l’AP

Cinq journalistes palestiniens ont été arrêtés par les forces de sécurité de l’AP ; il s’agit de :

Témoignage de Ziad Medoukh sur la pollution de la mer de Gaza

Pages

S'abonner à RSS - Nouvelles de Palestine