Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Nouvelles de Palestine

La rubrique de nos amis en Palestine

Pendant des mois, ma maison a été transformée en caserne

S. Nassif peut rester des heures et des heures à parler, pour raconter tous les détails de son histoire avec l'armée israélienne. Des pages sont nécessaires pour décrire la brutalité, les actes humiliants et sauvages de cette armée d'occupation envers cette famille de Naplouse. Ce qu'a subi S. Nassif n'est pas unique, sauf peut-être dans la durée. Des dizaines de familles, dans la ville de Naplouse, les environs et même dans le camp de Balata, ont dû supporter l'arbitraire le plus total sous la menace des armes consistant à violer l'intimité de leurs maisons et de leurs familles.

Radio al-Hurriya

La radio de la liberté

Radio al-Hurriya (liberté) est une radio pas comme les autres, dans la ville d'al-Khalil. C'est une radio privée qui émet en direction des prisonniers, en faisant passer les messages des familles. Pourquoi une telle radio ? Dans la région d'al-Khalil, se trouvent plus de 1200 prisonniers, des mineurs (garçons et filles), des femmes, des adultes, des prisonniers condamnés à de lourdes peines (plusieurs perpétuité) ou à quelques années de prison et des prisonniers administratifs.

Le message de Noël

Chers amis,

Que ces jours lavent les malheurs passés, et que les jours qui viennent vous apportent les robes de la joie, de la santé, de la richesse et de l'amour… Que vos maisons restent chaleureuses d'amour, pleines de bonté… et que vos esprits restent en paix…

Noël vient, Noël s'en va

Et la vie retire ses pas

De cette terre, sainte d'espoirs

La paix est le message, attendant sur le coin

Comment trouver le virage derrière lequel elle se cache ?

Pardonnez à ceux qui ont torturé vos rêves

Faîtes grâce à ceux qui ont déchiré vos prières et vos croyances

Et tournez à la recherche d'un fragment d'optimisme

Fermez vos yeux, nagez dans l'espace

Sourds sont les oreilles

Fermé est la bouche

Attachée est la langue

Liés sont vos rêves

Fermez vos yeux, et orientez votre visage vers le soleil

Tourner vos yeux derrière leurs écrans

Vous verrez une lumière rouge, une lumière jaune, et toutes les couleurs de l'arc-en-ciel

Dans l'espace, toutes les couleurs appartiennent à la même race

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Que vais-je dire, moi, le réfugié palestinien dans mon propre pays?

Quelles sont mes priorités que j'ai envie de vous délivrer ?

Quelle est cette recherche pour se sentir et vivre comme un être humain… tout simplement, comme un être humain ????

Ceci est effectivement est trop demandé !!!!

Quelles sont mes priorités ??? élire un président démocratiquement, pendant qu'on est sous occupation ???

Avoir un gouvernement que me représente, tandis qu'on est encore sous occupation ???

Avoir une autorité, qui n'a aucune autorité, encore sous occupation ???

Comment peut-on encore croire en la démocratie, l'indépendance et l'honneur, lorsqu'on est encore sous occupation ???

Nos priorités qui nous sont dictées ne sont plus celles de n'importe quel être humain décent…

Nos priorités qui nous sont dictées…

Ne sont plus que l'occupation se retire de nos rues, de nos esprits et de nos cauchemars…

Ne sont plus que les enfants, et les gens de mon pays puissent circuler librement en paix dans les rues… et dormir pleinement la nuit…

Ne sont plus que les étudiants aillent à leurs écoles et universités sans avoir à subir les humiliations de la présence de les point de contrôle milita&ire de l'occupant israélien à chaque virage sur leur chemin…

Ne sont plus que les 87 barrages et points de contrôle militaire de l'occupant israélien qui représentent la honte sur le visage de l'humanité disparaissent par une baguette magique autour de Bethléem…

Ne sont plus que l'humanité nettoie son visage de ces honteux points de contrôle militaire dans chaque rue palestinienne…

Ne sont plus que les oiseaux chantent librement, purement dans chaque pays sous occupation…

Que Bagdad regagne son aurore de liberté, et que les montagnes d'Afghanistan fleurissent à nouveau…

Nos priorités qui nous sont dictées sont de rendre l'occupation israélienne une occupation bon marchée, qui ne coûte rien à Israël, pour justifier ses incursions dans nos vies ; ses destructions de nos maisons, infrastructures et rêves… d'appeler nos combattant pour la liberté, des terroristes… même s'ils attaquent des colonies et des militaires...

Nos priorités qui nous sont dictées sont de faire le monde croire que nous ne sommes pas sous occupation… que nous sommes un pays de terroristes… que nous sommes nous avec des gènes de haine…

Nos priorités qui nous sont dictées sont de nous faire croire que nous ne sommes plus des êtres humains… que nous n'appartenons point à cet univers… et qu'on a pas de choix que de faire des concessions… et encore de concessions sur nos droits légitimes…

Est-ce que j'exagère ? Je ne pense pas.

Nos priorités sont les nôtres… Personne n'a le droit de nos les dicter… Si les yeux de la justice sont fermés, si les oreilles de la justice sont sourdes, si les avocats des droits de l'homme sont muets… alors nous serrons les yeux de la justice, et les oreilles de la loi, et les avocats de nos propres droits… et que le monde regarde bien, encore et encore sa stérilité et son hypocrisie… et que le monde n'ose plus parler au nom des victimes et des opprimés… pour rendre seulement leurs souffrances plus profondes, et leur lutte vaine…

Que toutes les voix se taisent… Le soleil se lève, la lumière lave les saletés de ce monde… et les peuples opprimés sont en ligne chantant leurs hymnes de liberté… Les entendez-vous ? Les voyez-vous ? écoutez et regardez… Ils sont juste là …

++++++++++++++++++++++++++++++

AbdelFattah Abu-Srour, PhD Director of Al-Rowwad Cultural and Theatre Training Center


Al-Rowwad is an Independent Center for artistic, cultural, and theatre training for children in Aida Camp trying to provide a "safe" and healthy environment to help children creativity and discharge of stress in the war conditions they are forced to live in

Mobile: (972) 522 401 325- Telefax: +970 2 275 0030

email: alrowwadtheatre@yahoo.com

web site: http://alrowwad.virtualactivism.net

Le maire de Bethlehem critique le silence du monde chrétien

Le maire de la ville de Bethlehem, Hanna Nasser, a vivement critiqué les Etats occidentaux pour leur silence concernant les pratiques de l'occupation dans la ville de Bethlehem, et a qualifié cette attitude de honteuse. Dans un communiqué de presse tenu ce matin (lundi 13) dans le siège de la municipalité à l'occasion de l'approche des fêtes religieuses chrétiennes, le maire Hanna Nasser a déclaré : "Depuis plus de quatre ans, la ville de Bethlehem est la cible des destructions, de la confiscation des terres, des blocus, alors que le monde chrétien assiste sans broncher, bien que la ville de Bethlehem concerne le monde chrétien mais aussi le monde non chrétien, rappelant que la ville est un site unique dans le monde puisqu'elle a été choisie pour la naissance du Christ, paix sur lui".

Une génération d'espoir et de désespoir

Par Samah Jabr

Plus de la moitié de la population palestinienne -53 %- a moins de 17 ans. Par conséquent, cette majorité constituante de notre communauté est très vulnérable dans la situation actuelle.

Raid ciblé contre un activiste palestinien dehaut rang

Djamal Abou Samhadana, chef des Comités de résistance populaire palestiniens, a survécu jeudi à un tir de missile israélien dans le sud de la bande de Gaza, première tentative d'"assassinat ciblé" imputée à Israël depuis le décès de Yasser Arafat dans un hôpital français, le mois dernier. L'activiste et deux de ses proches ont été légèrement blessés dans l'explosion de leur voiture entre les villes de Khan Younès et Rafah. Ils ont réussi à s'extraire de justesse de leur véhicule avant que le missile,tiré par un drone, ne le détruise.

L'armée israélienne disperse une famille et occupe sa maison .!

"La prison est moins dure que le vagabondage que nous imposent les forces israéliennes après qu'elles nous ont chassés de chez nous et obligé de le quitter sans raison." C'est avec ces mots que décrit le citoyen Riad Abdelkarim ABU'ARRAB ses sentiments et la situation de sa famille qui n'a plus de toit après l'occupation, par une grande force israélienne, de leur maison qui se situe dans le village de NAZLA WOUSTA près de JENINE, sur décision du commandement de l'armée israélienne en Cisjordanie.

Hébron : Voilà comment ça marche ici.

C'est le premier jour de l'Eid.

Après ces longs jours de jeûne du Ramadan, les familles de toute la ville se sont rassemblées pour cette célébration. Cette année pourtant les fêtes ont un sombre contexte. Arafat a été enterré hier à Ramallah.

Des affiches à son image près de la mosquée Ibrahim d'Hébron placardent les murs, les pare-brises des voitures et des taxis.

Mahmad, 11 ans, de la famille qui vit au-dessus de nous, vient d'arriver pour nous souhaiter bonne année.

Journal d'Hannah depuis le Centre de Détention n° 3 d'Hadera

A l'ISM, nous parlons beaucoup des privileges. Nous reconnaissons que nous pouvons faire beaucoup de choses que les Palestiniens ne peuvent pas sans risquer de passer des années en prison. Je ressens également ce privilège ici, en raison de mon passeport britannique et de l'aide que m'a apportée l'Ambassade britannique.

Hier, mes amis internationaux ont eu le privilege d'assister aux funérailles d'Arafat, contrairement aux Palestiniens vivant à l'extérieur de Ramallah qui sont confinés dans leurs villes et leurs villages, et ce, depuis si longtemps

les colons intensifient leurs agressions

Les villageois de Khirbet Touani, Umm Touba et Maghyir Abid harcelés et agressés par les colons de la région d'al-Khalil

Ces villages sont situés à l'est de Yata, sur le mont d'al-Khalil. Leur situation témoigne de l'inertie de l'armée israélienne face aux colons. Les enfants palestiniens entre les colons et les soldats préfèrent rester chez eux, au lieu d'être agressés sur le chemin de l'école.

Pages

S'abonner à RSS - Nouvelles de Palestine