Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Politique

Abbas accueille une délégation israélienne et menace de continuer à couper les fonds à Gaza

Le président de l'AP, Mahmoud Abbas, a accueilli dimanche une délégation des députés de l'opposition sioniste à la Knesset sioniste dans le siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah dans le centre de la Cisjordanie occupée.
La délégation des députés de l’opposition israélienne était présidée par Zehava Galon, qui dirige le parti Meretz.
Lors de la réunion, Abbas a menacé de continuer à couper les financements destinés à la bande de Gaza, dans le cadre de sa guerre contre l'enclave pour faire pression sur le Hamas.

La vie entre « des murs », ce que Liberman prépare pour la Cisjordanie

Les occupants sionistes essaient, par tous les moyens, militaires et autres, de rétrécir l’existence palestinienne, au profit de la propagation sioniste dans les villes et les départements palestiniens de la Cisjordanie et les territoires palestiniens occupés en 1948.

Le ministre de l’armée de l’occupation sioniste Avigdor Liberman prépare un plan pour emprisonner les Palestiniens derrière le mur de séparation discriminatoire, le tiers de la superficie des zones occupés et dans quelques zones du nord et du sud de la Cisjordanie.

A défaut d’un État pour les Palestiniens, Abbas installe un État policier

Alors que les critiques locales et internationales continuent de s’élever contre les mesures prises par l’Autorité palestinienne (AP) basée à Ramallah pour resserrer l’étau sur la liberté d’expression en Cisjordanie occupée, sept journalistes palestiniens emprisonnés par l’AP ont commencé une grève de la faim après avoir été arrêtés en vertu de la loi controversée sur la cybercriminalité approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas le mois dernier.

Des journalistes palestiniens en grève de la faim pour protester contre leur arrestation par l’Autorité palestinienne

Alors que les critiques locales et internationales continuent de s’élever contre les mesures prises par l’Autorité palestinienne (AP) basée à Ramallah pour resserrer l’étau sur la liberté d’expression en Cisjordanie occupée, sept journalistes palestiniens emprisonnés par l’AP ont commencé une grève de la faim après avoir été arrêtés en vertu de la loi controversée sur la cybercriminalité approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas le mois dernier.

la colonisation par l’archéologie à Jérusalem

Grandes manœuvres autour du gaz naturel: la Grèce alliée d’Israël

En effet s’est tenue à Thessalonique, seconde ville de Grèce, une réunion au sommet de la Grèce (Tsipras , premier ministre), de Chypre (Anastasiadies, Président de la République) et d’Israël, Netannyahou, Premier ministre).

Le discours d’Ismael Haniyeh, nouveau chef du Hamas

Dans son premier discours en tant que chef du bureau politique du Hamas, et alors que se commémore le triste 3ème anniversaire des bombardements israéliens sur Gaza débutés le 6 juillet 2014, Haniyeh a déclaré mercredi que "le droit au retour, l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem pour capitale, et la libération des terres et sites religieux palestiniens occupés, étaient des droits non négociables".

Le Hamas va au Caire

Une délégation du Hamas a récemment effectué une visite officielle en Egypte, ce qui, de nos jours, est une nouvelle en soi. Au Caire, la délégation a également rencontré l’ancien chef de guerre du Fatah Muhammad Dahlan, ce qui est une nouvelle encore plus importante.

Israël accentue son soutien à Daech

C’est d’abord un rapport entériné par le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, en date du 8 juin 2017, qui rend compte de l’accroissement du soutien israélien aux groupes combattant les forces du gouvernement syrien et de ses alliés (Hezbollah libanais, conseillers iraniens), principalement dans la région du Golan.

En Palestine, vos opinions peuvent vous conduire en prison

Le 7 juin à 2 heures du matin, Taher al-Shamali s’est connecté et a posté : « J’ai décidé de supprimer mon compte Facebook. Portez-vous tous bien. »

Peu de temps après, le journaliste palestinien a été arrêté par le Service palestinien de sécurité préventive à son domicile à Kafr Aqab, près de Ramallah. Son crime, affirment ses avocats et des groupes de défense des droits de l’homme, est d’avoir critiqué l’Autorité palestinienne.

Pages

S'abonner à RSS - Politique