Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Statut de Jérusalem : une faillite au niveau international

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël est un autre coup douloureux pour les Palestiniens car elle démontre une fois de plus comment les puissances internationales agissent sans reconnaître ni faire appliquer les droits des Palestiniens.

Est-ce que la décision de Trump pour Jérusalem va changer quelque chose ?

Si vous aviez demandé à ma mère – et à la plupart des gens de sa génération – ce que la décision de Donald Trump de déplacer l’ambassade des États-Unis à Jérusalem allait changer, la réponse aurait sans doute été : « Absolument rien ».

La fermeture du bureau de l’OLP à Washington serait une chance pour la Palestine

Sans le savoir ou l’avoir prévu, l’administration Trump a peut-être fait aux Palestiniens un cadeau dont ils ont grandement besoin. La semaine dernière, l’administration a annoncé qu’elle ne renouvellerait pas l’autorisation de six mois pour le bureau de la délégation de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, DC. En réponse, le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré que toutes les relations avec les États-Unis seraient suspendues.

La Palestine sera-t-elle liquidée avec la complicité arabe ?

Le sionisme est un mouvement colonial inventé au 19ème siècle pour transformer une Palestine multi-religieuse en l’ « Etat juif d’Israël » d’apartheid. Il devait être « un rempart de l’Europe contre l’Asie, un avant-poste de la civilisation contre la barbarie » (Herzl dans L’Etat des Juifs). Cette idée coloniale raciste n’a pas changé depuis la fondation de la « Jewish Colonization Association » en 1981 et du Congrès sioniste mondial en 1897.

Richard Falk : « Nétanyahou évolue vers une démocratie non libérale »

Selon l’ancien rapporteur spécial de l’ONU dans les territoires palestiniens, auteur d’un rapport très controversé, le premier ministre israélien cherche à instaurer un système de domination « soft », plutôt que de permettre la création d’un Etat palestinien.

Le plan de paix de Trump au Moyen-Orient : un projet mort-né ?

Pour les Palestiniens, l’« accord ultime » de Trump est un ultimatum

Une équipe américaine est en voie de finaliser l’« accord ultime » du président Donald Trump, un traité de paix entre les Palestiniens et les Israéliens, révèlent à Middle East Eye un diplomate occidental et des responsables palestiniens.

Le diplomate, anonyme car non autorisé à discuter de ce sujet avec les médias, donne le détail du contenu de l’accord :  

Ruée coloniale sur la ville d’al-Quds

Abbas va-t-il succomber à l’argent saoudien ?

Bien que l’Arabie saoudite et ses machinations régionales aient été très médiatisées au cours des dernières semaines, un récent visiteur à Riyad a attiré relativement peu l’attention des médias. L’ex-président palestinien Mahmoud Abbas est resté bouche bée pendant son séjour la semaine dernière dans la capitale saoudienne, où il a reçu un accueil exceptionnellement hospitalier de la part de ses hôtes, dont le roi Salman Bin-Abdelaziz qui a organisé une réception en son honneur.

Pourquoi la Déclaration Balfour n’a jamais promis un État juif

Depuis un certain temps, je m’interroge sur les motivations britanniques derrière la Déclaration Balfour et sa véritable signification.

Commençons par ce que nous savons.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions