Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Israël n’a que faire de l’Histoire, de la morale et du droit

Un prétendu « droit » d’exister n’est en rien essentiel à l’existence d’États, encore moins d’États colonisateurs établis au milieu des ruines des vrais droits d’un autre peuple.

Les États existent parce qu’ils ont des armées fortes et parce que leurs ennemis sont trop faibles pour les détruire, parce qu’ils entretiennent de bonnes relations avec leurs voisins proches et lointains dont ils ont gagné le respect et parce qu’ils ont le consentement du peuple qu’ils gouvernent.

En moyenne, Israël assassine un Palestinien chaque jour

Euro-Med a déclaré dans un communiqué: « Le Moniteur euro-méditerranéen des droits de l’homme appelle la communauté internationale à exercer de sérieuses pressions pour qu’Israël cesse de prendre pour cibles les manifestants palestiniens dans la bande de Gaza et pour protéger leur droit de réunion pacifique ».

Les marches du retour: le défi palestinien au monde

Lancée le 30 mars dernier, à l’occasion de la Journée de la terre, la « grande marche du retour » se poursuit dans la bande de Gaza et semble bien être sur le point de s’étendre vers la Cisjordanie occupée. La 29ème marche du vendredi 12/10 s’est achevée par un massacre perpétré par les sionistes, une fois encore, avec l’exécution de 7 manifestants.

Bientôt de l’eau potable pour Gaza??

 

Le projet d’une immense usine de dessalement dans la bande de Gaza, sous l’égide de l’Union pour la Méditerranée (UPM), a été lancé mardi 20 mars, après l’engagement de donateurs internationaux à hauteur de 456 millions d’euros, soit 80 % du coût du projet.

Dans la bande de Gaza, où vivent deux millions de Palestiniens, 95 % de l’eau est impropre à la consommation.

Oslo : il n’y a jamais eu de véritables négociations

Les accords ont été présentés comme le seul moyen de parvenir à une paix durable entre Palestiniens et Israéliens, une paix fondée sur les « principes » de reconnaissance mutuelle et de « terre contre paix ».

À qui profite le tourisme à Bethléem ?

Ce sont des scènes quotidiennes. Des groupes d’une trentaine de personnes défilent sur la place de la Mangeoire à Bethléem avant de converger vers les lieux touristiques de la ville, en premier lieu la basilique de la Nativité. C’est à peine s’ils aperçoivent les dizaines de chauffeurs de taxi qui stationnent à quelques mètres de là.

Bantoustans en Palestine

Montrez-moi quelque chose qui va me choquer, ai-je demandé à Amira Hass. La seule journaliste israélienne qui vit en Cisjordanie – ou en Palestine, si vous croyez encore en ce mot si peu orthodoxe – m’a donc emmené sur une route à l’extérieur de Ramallah qui dans mon souvenir était une autoroute qui menait à Jérusalem. Mais maintenant, sur la colline, elle se transforme en une route à l’abandon, à moitié goudronnée, bordée de magasins fermés par des volets rouillés et des ordures. La même odeur putride d’égouts à l’air libre plane sur la route.

Un tremblement de terre secoue discrètement le monde juif.

Redonner une dimension politique au discours palestinien

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui incarnait autrefois le mouvement de libération de la Palestine, s’est depuis transformée en une entité non souveraine – l’Autorité palestinienne (AP) – qui préside aux destinées d’un archipel de prisons en Cisjordanie occupé. Cela a provoqué, dans la société palestinienne internationale, une onde de choc qui a fracturé le récit historique palestinien.

Les accords d’Oslo ont rempli leur objectif : empêcher l’émergence d’un État palestinien

Il n’y aura pas de célébrations cette semaine pour commémorer la signature des Accords d’Oslo à Washington il y a 25 ans. C’est un jubilé d’argent mais il n’y aura pas de fêtes dans les rues, pas de tasses commémoratives, pas de pièces frappées pour la circonstance.

Les Palestiniens ont pratiquement ignoré cet anniversaire historique, et Israël ne l’a souligné que par une poignée d’articles de presse déplorant ses failles.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions