Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Plus d’israéliens quittent le pays pour l’étranger que ceux qui y retournent

Environ 16.700 Israéliens ont quitté l’entité sioniste pour aller s’installer à l’étranger en 2015, principalement avec leurs familles, alors que seulement environ 8.500 sont revenus après une période d’au moins un an, relève le Bureau central des statistiques, cité par la chaine israélienne i24.

La « seule démocratie au Proche-Orient » tourne à la dictature

Le ministre israélien de la communication, Ayoub Kara, m’a fait honte. Il m’a fait honte en tant qu’Israélien, journaliste et être humain épris de liberté. Ayoub Kara veut mettre Israël sur les rangs de l’Arabie Saoudite, de l’Égypte, de Bahreïn et des Émirats, en déclarant la guerre à Al Jazeera.

Le scénario de la fin d'Israël, selon des analystes sionistes

Des analystes sionistes ont évoqué le scénario de la fin d'Israël et appelé à l'immigration et à quitter le pays à la recherche de la vie au lieu de la mort, en soulignant que les Palestiniens ont prouvé qu'ils sont enracinés dans cette terre, alors que les Israéliens ne sont qu'un résultat d'un mensonge appelé la" terre promise".

L'analyste politique sioniste, Ari Chavat a déclaré que Israël en tant qu'un dernier souffle, expliquant que les Israéliens ne sont qu'un résultat d'un mensonge inventé par le mouvement sioniste à propos de l' "Holocauste" et "Terre promise".

Israël veut-il expulser sa population d’origine arabe ?

Les dirigeants palestiniens et les groupes de défense des droits de l’homme ont condamné une proposition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de transférer certains villages arabes sous le contrôle de l’Autorité palestinienne et de retirer aux citoyens concernés leur citoyenneté [israélienne].

Israël a-t-il perdu la guerre en Syrie ?

La guerre syrienne de six ans passe à une nouvelle étape, peut-être la dernière. Le régime syrien consolide son emprise sur la plupart des zones urbanisées, tandis que l’État islamique (EI) perd rapidement du terrain – et partout.

Les zones évacuées par le groupe militant rapidement disloqué sont à investir. Il y a de nombreuses régions très contestées voulues par le gouvernement de Bashar al-Assad à Damas et par ses alliés d’une part, et par les divers groupes d’opposition anti-Assad et leurs partisans, d’autre part.

Gaza : la malédiction de Mohammed Dahlan

 Nous avons fait des efforts réciproques avec nos frères au Hamas pour redonner espoir au peuple héroïque de Gaza », a déclaré Mohammed Dahlan aux députés palestiniens réunis à Gaza le jeudi 27 juillet. Il s’exprimait par satellite depuis son lieu de résidence actuel aux Émirats arabes unis.

Le nouveau plan “de paix” de Netanyahu est directement inspiré de l’apartheid d’Afrique du Sud

Benjamin Netanyahu propose que les citoyens palestiniens d’Israël soient déchus de leur citoyenneté dans le cadre d’un accord de “paix” qui les placeraient dans une future entité palestinienne.

« la guerre de religion » sert de couverture au colonialisme

Le mythe de la guerre de religion

Les Palestiniens seuls dans la bataille d’al-Aqsa

Les dirigeants arabes ont abandonné la cause palestinienne, mais la nouvelle génération est en train de reprendre le contrôle de la lutte et pourrait bien réussir là où les autres ont échoué

Chaque année commence par un optimisme illusoire. On se dit que les choses ne peuvent pas empirer pour les Palestiniens. Chaque année nous prouve que l’on a tort.

Ce que veut Israël, c’est déclencher une guerre de religion

Salman Abu Sitta

L’escalade des tentatives israéliennes de reprendre la mosquée Aqsa et le reste du Noble Sanctuaire (al-Haram al-Sharif) dans Jérusalem est un signe de l’audace israélienne quand il s’agit de compléter l’occupation de toute la Palestine. C’est aussi un signe de la prise de conscience israélienne selon laquelle ni les Palestiniens ni les Arabes ne sont déterminés à défendre les droits palestiniens, arabes et musulmans.

C’est l’époque de l’extrémisme fanatique israélien à son apogée et la défense arabe à son plus bas niveau.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions