Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Les problèmes de corruption de Netanyahou ? Ce sont les Palestiniens qui en paieront le prix

En tant que journaliste israélien chevronné qui écrit au sujet des Palestiniens quasiment depuis la fin de la guerre des Six Jours, je souhaite témoigner du fait que depuis quelques semaines, les Palestiniens affirment n’avoir jamais connu pire situation.

Qu’est-il advenu de la lutte menée par les jeunes Palestiniens ?

C’était le début de la Première Intifada, qui dura six ans.

Après deux décennies d’occupation illégale de la Bande de Gaza et de la Cisjordanie par Israël, les Palestiniens de toutes générations et de tous partis politiques ont collaboré, tous ensemble dans une unité extraordinaire, ne constituant qu’une seule force pour exiger la libération de la Palestine.

Grâce à leurs tactiques non-violentes, telles que manifestations, grèves générales, et le boycott des produits israéliens, la Première Intifada devint un modèle pour la résistance populaire.

Les occupants sionistes dupent le monde par un plan pour la restauration de Gaza !

« Nous voudrions que les têtes des Palestiniens restent sur l’eau. » C’est ainsi que Liberman, ministre sioniste de la guerre, a résumé la politique israélienne à l’encontre des habitants de la bande de Gaza. Il voudrait dire qu’il souhaite que la population de la bande de Gaza reste entre la vie et la mort.

Le « deal du siècle » passera-t-il ?

Peu importe que l’emballage d’un article soit attrayant ou intéressant, un article pourri est un article pourri ! Plusieurs rapports ont été publiés ces jours-ci sur le « deal du siècle », bien que l’administration états-unienne n’ait jusqu’à présent présenté aucune vision claire et officielle de l’accord présumé, et bien qu’elle soit la partie principalement concernée, selon la plupart des milieux politiques et médiatiques !!

Panique dans l’armée sioniste : « 10 mille Palestiniens foncent sur nous. C’est le dernier jour de ma vie »

« la voie du martyre et de la résistance est continue, quand tombe un martyr, mille résistants attendent. » a déclaré Ahmad Mudallal, dirigeant au mouvement du Jihad islamique en Palestine, après le martyre récent de quatre fils de la Cisjordanie occupée, dont le combattant des Brigades al-Qassam, Ahmad Nasr Jarrar.
 

En s’attaquant à Ismaïl Haniyeh, Israël et les États-Unis visent la résistance palestinienne

Dans un communiqué publié mercredi, le Hamas a déclaré que la décision du Département d’État américain était « une violation du droit international, lequel a donné au peuple palestinien le droit de se défendre contre l’occupation [israélienne] et de choisir ses dirigeants. »

La jeunesse palestinienne ne s’avoue pas vaincue

Les drapeaux palestiniens claquent au vent sur l’allée principale de l’université de Birzeit, à la périphérie de Ramallah, ville où siège l’Autorité palestinienne. Non loin de la stèle qui honore les vingt-huit étudiants « martyrs » de l’établissement, tous tués par l’armée israélienne, un cortège se met en place. Un membre du service d’ordre va d’un carré à l’autre.

Il est temps que l’Autorité de Ramallah reconnaisse son échec

Un mois après l’annonce par l’administration américaine du changement de politique sur le statut de Jérusalem, également qualifié de « fin de la mascarade américaine », de nombreux Palestiniens continuent de se demander pourquoi l’Autorité palestinienne (AP) n’a pas encore fait de déclaration pour avancer une nouvelle stratégie pour la recherche d’un État et de la justice pour les Palestiniens.

Gaza, au bord du précipice

Des responsables militaires israéliens ont récemment tiré la sonnette d’alarme en avertissant que la bande de Gaza était « au bord d’un effondrement complet », en raison de la détérioration des conditions sanitaires, sociales et économiques. Après dix ans de blocus, c’est en effet le désespoir qui domine. « Nous souffrons de ne jamais pouvoir envisager le futur », dit une habitante. Reportage dans la bande de Gaza.

En Palestine occupée, nos dirigeants sont les « collabos » de la politique coloniale !

La liste des plaintes, des blâmes et des condamnations que l’on peut adresser à l’État factice israélien (*) est longue. Très longue. Trop longue même.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions