Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

La « guerre contre le terrorisme » est une guerre contre les peuples

interview de Youssef Aschkar par Silvia Cattori

Quelles sont les sources et les inspirations de la « guerre au terrorisme » mise en place par Washington ? A-t-elle commencé en 2001 après les attentats du 11 septembre ou bien était-elle en germe auparavant ? Pour le politologue libanais Youssef Aschkar, la politique menée actuellement par les États-Unis au Proche-Orient n’est que l’application à plus grande échelle de ce qu’Israël pratique en Palestine depuis les années 90 : une guerre menée contre les peuples, déstructurant les sociétés pour mieux dominer ou éliminer des populations. Répondant aux questions de Silvia Cattori, M. Aschkar nous livre son point de vue sur le développement de cette stratégie, sur la menace immédiate qu’elle fait peser sur le Liban, la Syrie et l’Iran.

Ancien président du Parti laïque et social du Liban, Youssef Aschkar est historien et anthropologue libanais.

Deux occupations sur le point de tomber, la troisième est de notre ressort

Par Abdel Sattar Qassem

Au cours des dernières années, et dès le début de l'Autorité palestinienne, les Palestiniens ont subi trois sortes d'occupation : l'occupation sioniste, la corruption interne et l'argent occidental. Le peuple palestinien a souffert de plusieurs et multiples formes exprimant l'alliance de ce trio terrible qui visait à détruire la question palestinienne et à transformer le peuple palestinien en une somme d'individus, éparpillés, cherchant juste à se trouver un abri. Chacune d'elles a planté un poignard dans le corps du peuple palestinien, dans une course pour le réduire à l'état de cadavre. Mais il est clair que les résultats ne semblent pas être selon leurs souhaits. Le peuple palestinien est toujours debout, résistant, ayant décidé que la cause palestinienne demeurerait dans son environnement normal, dans la logique historique qui dépasse la soumission.

Le pouvoir de dire NON

par Jeff Halper

Alors que le nouveau gouvernement Hamas prend le pouvoir au sein de l'Autorité Palestinienne, on ne peut que se demander : Qu'est-ce qui a amené un peuple, le plus séculaire parmi les populations arabes et n'ayant qu'une courte histoire avec le fondamentalisme religieux, à voter Hamas ? Il est trop facile de l'expliquer comme une simple forme de protestation liée à l'inefficacité du Fatah en matière de négociations comme à sa corruption interne. Tout en prévenant le Hamas que leur vote n'était pas constitutif d'un blanc-sein pour imposer en Palestine un régime théocratique inspiré de l'Iran, les Palestiniens impuissants ont choisi la seule option qui leur restait, puisque toutes les autres issues leur étaient fermées : celle de la non-coopération.

Comprendre l'attaque de la prison de Jéricho

Par Veronique De Keyser, députée européenne

Le mardi14 mars 2006, le Président Mahmoud Abbas a annulé son intervention au Parlement européen de Strasbourg, suite à l'assaut de la prison de Jéricho par les forces israéliennes.

Cette annulation a suscité de nombreuses interventions des députés dans l'hémicycle du Parlement.

Faire face au plan israélien d'affamer le peuple palestinien

Par Bilal Hassan

Jamais Israël n'a été, tout au long de l'histoire du conflit arabo-israélien, aussi enragé, coléreux ni excité, comme il le semble après la victoire du mouvement Hamas aux élections législatives. Ils ont considéré qu'un conflit "existentiel" allait surgir, et pour cela, il ne faut plus envoyer l'argent à l'Autorité, alors qu'il s'agit de l'argent de l'Autorité, il faut couper toutes relations, au niveau de la présidence, des ministres, des députés, des officiers de la sécurité, il faut couper toute relation entre la Cisjordanie et la bande de Gaza, et il faut empêcher toute liberté de mouvement aux députés du Hamas, comme il faut penser à leur couper l'électricité et l'eau. Le but de tout cela est de faire échec au mouvement Hamas, de pousser à la dissolution du conseil législatif et l'appel à de nouvelles élections.

Le vol éhonté, par Israël, des maigres ressources du peuple palestinien

Par Amira Hass  

Ce ne sont pas les Palestiniens qui doivent bénir la décision de l'Union Européenne de leur allouer encore 120 millions de dollars, rapidement, avant que le gouvernement Hamas ne soit constitué. C'est Israël qui doit se réjouir et saluer le fait que les pays occidentaux continueront à indemniser les Palestiniens pour la dégringolade économique qui est un produit de l'occupation israélienne. Car ce ne sont pas des catastrophes naturelles qui ont fait des Palestiniens un peuple qui recueille l'aumône du monde, mais le processus de colonisation qu'Israël accélère. Une des facettes en est la poursuite de la mainmise sur les terres palestiniennes (« privées » ou communes, c'est du pareil au même), extension des constructions pour Juifs uniquement, et annexion de facto à Israël de vastes territoires palestiniens, tout en morcelant la Cisjordanie en enclaves et en enclos pour Palestiniens. Une deuxième facette de la colonisation tient en un régime de restrictions extrêmes qu'Israël impose aux déplacements des Palestiniens entre leurs enclos et leurs enclaves, à l'intérieur de la Cisjordanie et entre la Cisjordanie et la Bande de Gaza.

Réorganisons le 20ème siècle : Allegro, non troppo

par Gilad Atzmon

Gilad Atzmon explique comment et pourquoi Auschwitz est devenu la religion occidentale du XXième siècle et suggère des pistes de réflexion pour en finir avec cette religion.

"Je dis ceci en tant que fils d'un Allemand né juif qui a pu fuir à temps. Sa mère n'en a pas eu le temps. Je dis donc ceci en tant qu'enfant allemand à demi juif, poursuivi dans une cour de récréation, durant la seconde guerre mondiale, de lazzi : "Non seulement il est boche, mais en plus, il est juif !". Double insulte. Mais je le dis, aussi, en tant que prêtre qui partage la culpabilité historique de toutes les Églises : tous les chrétiens ont en partage un héritage sanglant." Paul Oestreicher, in The Guardian, 20 février 2006 (Paul Oestreicher est aumônier à l'Université du Sussex - Angleterre)

"Arabes et musulmans ont le sentiment d'être poussés hors de l'Histoire"

Entretien avec Mahmoud Darwich

La poussée du Hamas en Palestine s'inscrit-elle dans un environnement général qui voit les islamistes progresser dans l'espace arabo-musulman ?


- C'est une évidence : la Palestine ne peut être une île dans un océan de progression de l'islam politique. S'il y avait des élections libres dans le monde arabo-musulman, les islamistes l'emporteraient partout, c'est aussi simple que cela ! C'est un monde qui vit profondément dans le sentiment de l'injustice, dont il rend responsable l'Occident. Lequel répond par une forme d'"intégrisme" impérial qui renforce le sentiment d'injustice. Dans cet espace, on a affaire à des identités blessées.

L'événement palestinien : l'Occident et la démocratie combative

Par Abdel Latif Muhanna

Ce furent des élections exceptionnelles jamais vues dans l'histoire. Elles se sont déroulées sous occupation, et furent pratiquées par une partie, pas plus que le tiers, du peuple qui continue à vivre jusqu'à présent une étape de libération nationale.. une étape de libération qui fut et qui continue à être, depuis qu'elle a commencé il y a près d'un siècle, la plus longue et la plus difficile, la plus complexe et la plus féroce, celle où il a fallu faire des sacrifices immenses, des luttes de libération des peuples sur cette planète...

Destruction de l'Etat d'Israël?

Par Rim Al Khatib

C'est l'argument clef utilisé par les sionistes et leurs amis dans le monde pour mobiliser l'opinion internationale contre le peuple palestinien, qui vient d'élire une majorité du mouvement Hamas au conseil législatif palestinien.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions