Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

L'accord d'Oslo et sa relation avec l'OLP

Par Arafat Hijazi, Al-Destour

Ceux qui ont essayé de montrer le mouvement Hamas comme ne reconnaissant pas l'OLP et que cette dernière est le représentant légitime et unique du peuple palestinien, ou de montrer le mouvement Hamas comme ne reconnaissant pas la déclaration d'indépendance émis par le conseil national paletinien au 17ème congrès de 1988, tenu à Alger, ceux-là ont distordu la réalité car ils voulaient avant tout acculer Hamas dans l'impasse et à mettre en doute ses positions, tout en sachant que la charte du Hamas et son programme électoral sont en toutes lettres en accord et même issus des constantes nationales palestiniennes.

les chances de créer deux Etats s'amenuisent

selon Alvaro de Soto

- « Il n'est pas exagéré de dire que la perspective de réaliser la solution de deux Etats [Israël et la Palestine], selon la voie tracée par la Feuille de route, se soient à présent réduites en raison d'une combinaison de facteurs », a déclaré aujourd'hui Alvaro de Soto, Coordonnateur spécial du Secrétaire général pour le Moyen-Orient au Conseil de sécurité.

« Ces facteurs comprennent le changement radical de position du nouveau gouvernement palestinien vis-à-vis de principes acceptés de longue date par l'OLP [Organisation de libération de la Palestine] au nom du peuple palestinien, et son incapacité à répondre aux principes exposés par le Quatuor », a dit le Coordonnateur spécial lors d'un exposé consacré à la situation au Moyen-Orient, c'est-à-dire en Israël et dans le Territoire palestinien occupé et au Liban.

Ce salaud de Balfour et son sale legs

par Raymond Deane 

En 1919, deux ans après son infâme Déclaration offrant aux juifs d'Europe un « foyer national » en Palestine, le Secrétaire aux Affaires étrangères britannique Arthur Balfour affirmait que « le sionisme, que cela soit juste ou injuste, que cela soit bon ou mauvais, est enraciné dans une tradition ancestrale, dans des besoins actuels, dans des espoirs futurs, bien plus importants que les désirs et les préjugés des 700 000 Arabes qui habitent actuellement cet antique pays… »

Les Palestiniens ne se soumettront pas

Par Abdel Bari Atwan

L'opération militaire martyre menée par un jeune palestinien de 20 ans, à Tel Aviv, appartenant au mouvement du Jihad Islamique, fut une bombe extrêmement puissante dans une région enflammée. Elle suscita une situation de panique et d'indécision dans la plupart des capitales arabes et internationales.

C'est la sixième opération du genre, en moins d'un an. Son importance est due à la réussite de son exécutant, et de son mouvement, à percer toutes les défenses, les appareils de renseignements, et l'état de siège extrême dans les milieux de l'armée et des forces sécuritaires israéliennes.

Et la terreur sioniste se poursuit avec la complicité américaine et européenne....

Dès l'aube ce mardi matin, les forces armées de l'occupation ont arrêté 38 Palestiniens dans plusieurs régions de la Cisjordanie, et notamment Nablus et Jénine. Ce sont principalement les militants du mouvement du Jihad islamique qui sont visés, d'après les forces sionistes. Au même moment, les forces de la terreur bombardaient la bande de Gaza.

Aux côtés des Palestiniens, sans réserves ni conditions.

Pierre-Yves Salingue, le 13 avril 2006

Nous sommes à la veille d'un moment tragique de l'histoire de la lutte du peuple palestinien pour sa libération.

La récente décision prise à l'unanimité par l'Union Européenne d'interrompre son aide économique à l'Autorité palestinienne en est un signe alarmant.

La « guerre contre le terrorisme » est une guerre contre les peuples

interview de Youssef Aschkar par Silvia Cattori

Quelles sont les sources et les inspirations de la « guerre au terrorisme » mise en place par Washington ? A-t-elle commencé en 2001 après les attentats du 11 septembre ou bien était-elle en germe auparavant ? Pour le politologue libanais Youssef Aschkar, la politique menée actuellement par les États-Unis au Proche-Orient n’est que l’application à plus grande échelle de ce qu’Israël pratique en Palestine depuis les années 90 : une guerre menée contre les peuples, déstructurant les sociétés pour mieux dominer ou éliminer des populations. Répondant aux questions de Silvia Cattori, M. Aschkar nous livre son point de vue sur le développement de cette stratégie, sur la menace immédiate qu’elle fait peser sur le Liban, la Syrie et l’Iran.

Ancien président du Parti laïque et social du Liban, Youssef Aschkar est historien et anthropologue libanais.

Deux occupations sur le point de tomber, la troisième est de notre ressort

Par Abdel Sattar Qassem

Au cours des dernières années, et dès le début de l'Autorité palestinienne, les Palestiniens ont subi trois sortes d'occupation : l'occupation sioniste, la corruption interne et l'argent occidental. Le peuple palestinien a souffert de plusieurs et multiples formes exprimant l'alliance de ce trio terrible qui visait à détruire la question palestinienne et à transformer le peuple palestinien en une somme d'individus, éparpillés, cherchant juste à se trouver un abri. Chacune d'elles a planté un poignard dans le corps du peuple palestinien, dans une course pour le réduire à l'état de cadavre. Mais il est clair que les résultats ne semblent pas être selon leurs souhaits. Le peuple palestinien est toujours debout, résistant, ayant décidé que la cause palestinienne demeurerait dans son environnement normal, dans la logique historique qui dépasse la soumission.

Le pouvoir de dire NON

par Jeff Halper

Alors que le nouveau gouvernement Hamas prend le pouvoir au sein de l'Autorité Palestinienne, on ne peut que se demander : Qu'est-ce qui a amené un peuple, le plus séculaire parmi les populations arabes et n'ayant qu'une courte histoire avec le fondamentalisme religieux, à voter Hamas ? Il est trop facile de l'expliquer comme une simple forme de protestation liée à l'inefficacité du Fatah en matière de négociations comme à sa corruption interne. Tout en prévenant le Hamas que leur vote n'était pas constitutif d'un blanc-sein pour imposer en Palestine un régime théocratique inspiré de l'Iran, les Palestiniens impuissants ont choisi la seule option qui leur restait, puisque toutes les autres issues leur étaient fermées : celle de la non-coopération.

Comprendre l'attaque de la prison de Jéricho

Par Veronique De Keyser, députée européenne

Le mardi14 mars 2006, le Président Mahmoud Abbas a annulé son intervention au Parlement européen de Strasbourg, suite à l'assaut de la prison de Jéricho par les forces israéliennes.

Cette annulation a suscité de nombreuses interventions des députés dans l'hémicycle du Parlement.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions