Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Pourquoi ils aiment Mahmoud Abbas

par Hasan Abu Nimah

Mahmoud Abbas a été élu récemment Président de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Seul candidat du Fatah, la faction qui domine l'OLP et l'Autorité Palestinienne (AP), il est quasi certain d'être élu le 9 janvier président de l'AP, remplaçant Yasser Arafat au deux positions clé.

Cette « transition en douceur» va être un grand soulagement pour bien des «faiseurs de paix» Occidentaux. A leurs yeux, non seulement le « plus gros » obstacle à la paix a sauté avec le départ de Yasser Arafat, mais l'homme appelé à lui succéder est préparé depuis longtemps à s'emparer des questions finales comme Jérusalem, les réfugiés, les colonies et le caractère d'un Etat palestinien

Un antisémitisme de gauche

Par Pascal Boniface (Politis - 2 décembre 2004)

Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, auteur notamment de " Est-il permis de critiquer Israël ? "(Robert Laffont, 2003), répond ici au rapport de Jean-Christophe Rufin. De nombreux responsables institutionnels de la communauté juive française et quelques intellectuels ont largement répandu l'idée selon laquelle : la critique du gouvernement israélien n'est qu'un alibi pour exprimer au nom des victimes palestiniennes un antisémitisme que l'on ne peut ou on ne veut pas afficher franchement. C'est ainsi qu'est née la notion " d'antisémitisme de gauche " censée avoir remplacé l'ancien antisémitisme de droite ou d'extrême droite. L'idée vient d'être reprise dans un rapport officiel remis au Ministre de l'Intérieur par l'écrivain et responsable d'ONG Jean-Christophe Rufin .

L'Armée israélienne veut étudier les « photos de trophée » des Palestiniens morts.

Par Tom Regan

Dans un article reçu comme un choc par beaucoup d'Israéliens, le quotidien « Yedioth Ahronot » a publié le vendredi dernier un article relevant des déclarations selon lesquelles des soldats Israéliens avaient pris des "photos de trophée" et ont mutilé les cadavres des Palestiniens tués pendant des opérations militaires. Le journal a rapporté que telles pratiques sont devenues très courantes dans l'armée Israélienne et se passent « presque dans n'importe quel endroit où des affrontements éclatent entre les soldat Israéliens et les militants Palestiniens »

L'esprit de résistance

Par Alain Gresh

Décédé le jeudi 11 novembre 2004, le président Yasser Arafat aura symbolisé l'aspiration des Palestiniens à un Etat national et à l'indépendance.

Né le 24 août 1929 au Caire, où il passe la plus grande partie de son enfance, Yasser Arafat n'en est pas moins palestinien et lié, par son père, à la puissante famille des Al Husseini. Il abandonne l'université du Caire, en 1948, pour participer aux combats en Palestine. Après la défaite, il se réfugie à Gaza, puis retourne au Caire en 1950 et reprend ses études supérieures, qui feront de lui un ingénieur des travaux publics. C'est au Koweït où il travaille qu'il fonde le Fatah (mot forgé à partir des initiales arabes de Mouvement de libération nationale).

Un homme et son peuple

Par Uri Avnery, président du mouvement israélien GUSH SHALOM

La stature d'un dirigeant ne se mesure pas seulement à l'importance de ses réalisations mais aussi à l'importance des obstacles qu'il a eu à surmonter.

Dans ce domaine, Arafat est sans équivalent dans le monde. Aucun autre dirigeant de notre génération n'a été confronté à des expériences aussi cruelles et à de telles adversités.

Les enfants Palestiniens ont droit à la vie

Mur de l'apartheid

Mur de l'annexion et du démantèlement ?

La discussion à propos du mur et de sa signification peut paraîre dérisoire, alors que la construction de ce monstrueux bloc de béton continue à avancer. Mais derrière cette discussion gît toute la problématique de la colonisation sioniste en Palestine.

L'antisémitisme a bon dos

Par Silvia Cattori

Sharon - quoi qu'il fasse ou dise - ne fait que de poursuivre le projet sioniste et de continuer, malgré toutes les protestations, la même politique raciste qu'ont mené tous les gouvernements - colombes et faucons - qui l'ont précédé.

La France a bon dos. L'Etat juif d'Israël cherche à y étendre sa politique du « diviser pour mieux régner » en poussant les Français, donc les Chrétiens, à la détestation des Arabes et des musulmans. Donc à exporter « sa » guerre raciste chez eux aussi.

La médiation égyptienne pave la voie aux bulldozers

par le colonel Yusuf Al-Sharqâwî

Qui a suivi les désaccords et les tiraillements qui ont précédé le moment où Sharon est parvenu à imposer son plan de retrait unilatéral de la bande de Gaza aux membres de la coalition gouvernementale israélienne et à ses principaux concurrents au sein du Likoud, n'a pu que remarquer le fait que l'état de profonde décomposition que connaissent tant l'Autorité palestinienne que les régimes arabes en place, a transformé la question de la négociation dans le processus palestino-israélien en une simple question de négociation interne à Israël, au lieu qu'elle soit une question palestino-israélienne comme on pourrait le supposer.

Laissons l'antisémitisme aux sionistes!!!

Par Makhlouq. B

Hier, c'était l'Européen qui martyrisait le Juif ! Il était socialiste (tiens ! Encore lui !) National Socialiste (Ah ! Toujours lui !). Pour faire plus court, disons nazi.

Aujourd'hui, ce sont les Arabes? pas seulement ceux des banlieues? mais aussi les Maghrébins? ainsi que les Marocains? sans compter les Algériens plus mauvais que les Tunisiens?. Les Musulmans s'y mettent également? sans oublier les Maliens, les Ivoiriens, les Nigérians, les Nigériens? enfin? tous ces Arabes qui, comme on le sait, n'ont jamais participé à la guerre contre le nazisme? tous ces Noirs qui, comme on le devine, n'ont connu que le « bonheur » dans l'esclavage et la déportation.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions