Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

Vos armes, malgré vous, gens du Hamas

Par Fayez Salah Abu Shamaleh*

Que vous le vouliez ou non, vous les gens du Hamas, que vous l'acceptiez, vous et les autres organisations de la résistance ou non, vous devez rendre vos armes, malgré vous, à l'Autorité Palestinienne, l'unique, mais après que les dix conditions suivantes et nécessaires aient été remplies pour la sécurité, l'assurance et la stabilité de notre peuple :

L'assassin et la victime

Par RIM99969

Les autorités sionistes nous ont déjà habitués au scénario : Lorsque les soldats de l'occupation, les colons, les services de renseignements israéliens commettent un massacre, un assassinat, un attentat, etc... et que la population riposte de façon tout à fait légitime, ce ne sont plus les victimes qui sont victimes mais les assassins abattus qui le deviennent.

Quand la coutume raciste devient loi

 par Jamal Zahalka

Le dernier jour de sa session d'été de l'année 2005, la Knesset a voté deux lois racistes qui arrachent le masque sur ce qui s'appelle la démocratie israélienne.

Un plan de désengagement de la bande de Gaza et non un retrait

Par Dr. Fayez Salah Abu Shamaleh

Personne n'ignore la signification de l'appelation répétée par les Israéliens à propos du plan de désengagement de la bande de Gaza. Les médias israéliens n'ont jamais évoqué une seule fois le retrait, que les Arabes pourtant répètent consciemment, dans leurs médias. Il est clair que l'appelation indique une planification stratégique israélienne pour la région, une tactique politique pour la réaliser.

Interview de Roger Cukierman par Pierre Weill

Voici un interview de Roger Cukierman, président du CRIF, le Conseil représentatif des institutions juives de France, par Pierre Weill, journaliste à France-Inter. Remarquez l'agressivité de Pierre Weill contre Roger Cukierman à qui il reproche violemment un discours plein de vérités que ce dernier avait osé adresser à Jacques Chirac en février 2005 [ http://www.voxdei.org/afficher_info.php?id=12969.5] et notez l'incapacité de Roger Cukierman à donner des exemples précis sur la position pro-palestinienne de la France. Pas un mot sur l'affaire Mohammed al Dura, sur la couverture médiatique déséquilibrée du conflit, sur l'accueil réservé à Leila Shahid, petite-fille de l'infameux mufti de Jérusalem, sur le refus d'instruire une plainte contre Yasser Arafat portée par des victimes d'attentats terroristes clairement commandités par ce dernier, etc.. La liste est longue. Mais Roger Cukierman n'a trouvé à citer que le soutien français au Hezbollah et les turpitudes françaises en Syrie.

L'existence de la Palestine et l'existence d'Israël sont antinomiques

Par Ameer Makhoul

Dans son ensemble et son fondement, le projet sioniste est historiquement un projet colonial. Il ne fut jamais adopté pour résoudre un conflit mais a été plutôt conçu pour créer un conflit et s'imposer, adoptant la résolution de la question juive comme il l'a voulu, et non la résolution de la question palestinienne ou le conflit israélo-palestinien en Palestine. Le projet sioniste a de fait vu, avant et après 1948, dans l'Etat Palestinien, dans le mouvement de libération nationale et dans le droit à l'autodétermination du peuple palestinien, une antinomie à Israël.

Tous les yeux sur le retrait de Gaza et Réaction à l'appel

Par Uri Davis, Ilan Pappé et Tamar Yaron

Nous pensons que le principal motif non spécifié de la détermination du gouvernement de l'état d'Israël pour faire sortir les colons juifs du bloc de colonies de Qatif (Katif) de la bande de Gaza pourrait être de les mettre à l'abri quand le gouvernement et les militaires israéliens déclencheront probablement une attaque massive et intensive sur environ un million et demi de Palestiniens dans la Bande de Gaza, dont à peu près la moitié sont des réfugiés palestiniens de 1948.

Pillage colonial et marchandage israélien

Par Abdel Rahim Mellouh; Membre du Comité exécutif de l'OLP

Quiconque suit les négociations internes israéliennes, entre les diverses parties impliquées dans l'application du plan Sharon du "désengagement unilatéral" ne peut qu'être frappé de nervosité et de stupeur à la fois, à cause du degré de "business" chez les intéressés directs, dans le sens large du terme, et du degré de mépris et d'indifférence envers les droits politiques et matériels palestiniens, et envers la légalité internationale, ses traités et ses valeurs, ainsi qu'envers ses décisions, au vu et au su de la communauté internationale, avec la complicité de certains.

La place de la langue francaise dans les medias palestiniens

Le français dans les médias palestiniens La langue française dans les médias palestiniens était le thème de l'atelier organisé par la Section palestinienne de l'UPF le 2 juin dernier au Village des arts et de l'artisanat, en présence des principaux acteurs et consommateurs de la francophonie dans la région, dont Régis Koetschet Consul général de France à Jérusalem et Mohammad al Whidi nouveau Directeur général de la télévision palestinienne (PBC).

En souvenir de l'opération Galilée

par Abdel Nasser Farwaneh, Gaza

L'opération Galilée ? Il y a vint ans, 1150 prisonniers palestiniens étaient libérés dans un échange.

Il aurait fallu que je sois le premier à me rappeler cette date... Mais il semble que les soucis de la vie quotidienne et l'accumulation des tâches soient devenus des poids ayant alourdi notre mémoire qui n'arrive plus à se remémorer tous ces événements dont l'histoire de la Palestine est sans conteste remplie, que ce soit par les catastrophes ou les victoires.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions