Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opinions

L’Union européenne refuse de condamner un projet israélien de génocide

Un parti dont des membres sont dans le gouvernement israélien vient d’adopter un projet visant à forcer les Palestiniens à quitter leur patrie. Un spécialiste éminent sur l’holocauste avait auparavant qualifié le projet de potentiellement génocidaire et avait comparé les valeurs de son chef à celles des nazis. Pourtant l’Union européenne, qui revendique une mission morale de combat contre l’extrémisme, le racisme et la xénophobie, refuse de le condamner.

L’attaque du Liberty ou la leçon non retenue

Au cours des sept décennies de barbarie de l’état israélien, un incident se détache, car les victimes n’étaient pas des Palestiniens, des Libanais, des Égyptiens, des Syriens, des Jordaniens, des Tunisiens ou d’autres Arabes qu’Israël massacre régulièrement mais des Américains.

Clubs et piscines interdits aux Arabes

Le quotidien israélien fait état de la décision de la municipalité de Hochav Yair Tzur dans la région centre d’Israel, dont le club et sa piscine refusent l’entrée aux Arabes citoyens d’Israel.

"L’apartheid existe déjà structurellement dans les faits, souligne Haaretz dans un éditorial, tant au niveau du logement (villes séparées), de l’emploi que de l’éducation. Mais les motivations énoncées par le club Lev Hamakom pour refuser les Arabes, montrent bien le racisme décomplexé qui règne en Israel :

Les Israéliens ont tenté de limiter leurs pertes en Syrie. Ils ont échoué

Alors que l'Iran consolide sa présence et son influence en Syrie, Israël craint que sa « politique syrienne » ne soit en train de s'effondrer. Pour réduire ses pertes, l'État juif s'est lancé de toute urgence dans une nouvelle initiative de renseignent diplomatique dirigée par le chef du Mossad, Yossi Cohen.

L’appel du ciel : transcender les frontières de l’occupation

Dans un état psychotique, une jeune patiente de Cisjordanie âgée de 16 ans a dépassé le cadre de ses propres frontières : “J’ai vu le ciel devenir rouge et j’ai perçu un appel… J’ai regardé les gens dans les yeux, j’y ai vu la même excitation, j’ai vu qu’eux aussi comprenaient l’appel du ciel.” Ce qu’elle comprenait, c’est que Jérusalem avait été libérée et qu’on l’appelait à marcher en direction de la ville. Son vœu de liberté et son désir profond de rejoindre Jérusalem libérée ont surgi, déformant la réalité de la situation politique.

Faire la police en Palestine

Au cours du dernier mois, la question de l’accès à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem a provoqué une nouvelle vague de violence et de protestations qui ont balayé la Cisjordanie.

Qu’est-ce qui succédera au duo Abbas-Netanyahu ?

Avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sous le coup d’accusations de corruption et le Président palestinien Mahmoud Abbas et le négociateur en chef Saeb Erekat aux prises avec des problèmes de santé, des analystes disent qu’un bouleversement politique est à prévoir dans les prochains mois en Israël/Palestine.

"Je suis un terroriste palestinien"

Moi, votre humble serviteur, j’admets que moi et tous mes contemporains, le « sel de la terre », qui sommes maintenant nonagénaires, sommes des « terroristes palestiniens ». Et il n’est pas agréable de se rappeler comment nous avons combattu l’occupation du Mandat Britannique – nous, combattants de la Haganah, du Palmach, de l’Irgun et du Lehi – à la vie à la mort. Nous sommes toujours des « terroristes palestiniens ».

Plus d’israéliens quittent le pays pour l’étranger que ceux qui y retournent

Environ 16.700 Israéliens ont quitté l’entité sioniste pour aller s’installer à l’étranger en 2015, principalement avec leurs familles, alors que seulement environ 8.500 sont revenus après une période d’au moins un an, relève le Bureau central des statistiques, cité par la chaine israélienne i24.

La « seule démocratie au Proche-Orient » tourne à la dictature

Le ministre israélien de la communication, Ayoub Kara, m’a fait honte. Il m’a fait honte en tant qu’Israélien, journaliste et être humain épris de liberté. Ayoub Kara veut mettre Israël sur les rangs de l’Arabie Saoudite, de l’Égypte, de Bahreïn et des Émirats, en déclarant la guerre à Al Jazeera.

Pages

S'abonner à RSS - Opinions